LunaZione

  • Chronique de "Faon" par Lunazione

    Le roman "Faon" a été chroniqué par le blog de Lunazione.

    Citation partielle de la chronique :

    "​J’ai encore une fois beaucoup aimé l’écriture de Jean Bury : c’est fluide, clair et simple bien que son univers soit assez complexe. On suit facilement les aventures de ses personnages bien que l’on soit dans un monde chimérique ou réalité et mensonge se mélangent. D’ailleurs, j’ai beaucoup apprécié cette dualité que j’ai trouvé très bien décrite et plausible.
    Une belle découverte."
     
    Vous pouvez retrouver l'article complet sur le blog de Lunazione.

  • Chronique de "Vengeance - partie 1" par LunaZione sur son blog

    La bande dessinée numérique "Vengeance - partie 1" a été chroniquée par LunaZione.


    Citation partielle de la chronique :

    Ayant beaucoup, beaucoup aimé Gwer du même auteur, j'avais vraiment hâte de me lancer dans cette nouvelle lecture espérant découvrir Gwenran dans un genre différent. Et ce fut parfaitement le cas avec une histoire présentée sous la forme d'un "manga" d'une vingtaine de pages sauf que... j'ai été déçue par Vengeance..

    Vous pouvez retrouver l'article complet sur le blog de LunaZione.

  • Chronique de "Gwer" par LunaZione sur son blog

    La bande dessinée numérique "Gwer" a été chroniquée par LunaZione.


    Citation partielle de la chronique :

    J'ai bien aimé les dessins de Gwenran. Ce n'est pas forcément un style que j'apprécie à la base -  je préfère les dessins ronds sans trop de détails - mais il est vrai qu'il a un joli trait de crayon ! J'ai également bien aimé sa narration tout en douceur et pourtant très ferme qui nous fait avancer à son rythme dans les méandres brumeux de son histoire !

    Vous pouvez retrouver l'article complet sur le blog de LunaZione.

  • Chronique de "Mots & Légendes 9" par LunaZione sur son blog

    Le webzine "Mots & Légendes 9 : Science-Fiction dans tous ses états" a été chroniqué par LunaZione.


    Citation partielle de la chronique :


    Le dossier Sciences-fiction : quand les scientifiques réalisent les rêves des auteurs de Manon BOUSQUET est vraiment très intéressant. C'est un aspect de la SF que les néophytes comme moi oublient régulièrement et reprendre conscience de tout ça ne fait vraiment pas de mal ! Ce genre de littérature peut être amené à vieillir rapidement et les livres de Jules Verne le démontrent bien. J'ai également bien aimé la fin du texte de Manon Bousquet mettant en avant que si les romans d'anticipations ne sont généralement pas roses, c'est sans doute aussi pour nous faire réfléchir sur nos choix à venir...


    Le dernier homme sur la terre de Jean-Marc SIRE

    Cette histoire est vraiment toute simple et c'est ce que j'apprécie dans la SF. Mais, pour autant, elle m'a beaucoup étonnée : avec un titre pareil, je ne m'attendais pas du tout à un retour au source. Pas que d'après le titre en fait, d'après le genre ! Ce texte va assez à l'encontre de ce que je m'attends en ouvrant de la SF mais ça me plaît. Jean-Marc Sire  m'a donné envie d'en savoir plus sur son univers.

     

    Vous pouvez retrouver l'article complet sur le blog de LunaZione.

  • Chronique de "Les vertes prairies" par LunaZione sur son blog

    L'ebook "Les vertes prairies" a été chroniqué par LunaZione.

     

    Citation partielle de la chronique :

    Mais, en soit, l'histoire est plutôt intéressante et mystérieuse. J'ai bien aimé le fait d'être plongée dans les réflexions des personnages à un tel point que l'on oublie un peu la limite entre la fiction de leur esprit et la réalité des évènements.

    La chute m'a également beaucoup plu : elle est simple, mais une conclusion plus compliquée aurait été de trop. Celle-ci est parfaite au vu de la complexité générale de l'histoire.

    Vous pouvez retrouver l'article complet sur le blog de LunaZione.

  • Chronique de "Quatre enquêtes d’Erem de l’Ellipse" par LunaZione sur son blog

    L'ebook "Quatre enquêtes d’Erem de l’Ellipse" a été chroniqué par LunaZione, vous pouvez retrouver l'article sur cette page.

     

     

    Citation de la chronique :

     

    Je tiens tout d'abord à remercier Ludovic des éditions Mots & Légendes pour l'envoi de cet ebook. Ayant déjà lu la plupart des nouvelles publiées par cette maison (et émasculé un de leurs auteurs -Siel - ainsi que râlé pendant des plombs et des plombs à propos d'une histoire de majuscules), j'ai vraiment été flattée par cette proposition que je ne pouvais pas refuser !

     

    Franchement, j'ai passé un excellent moment dans l'univers d'Anthony Boulanger que j'ai redécouvert par cette même occasion. Je ne saurais pas vraiment comment décrire l'ambiance de ce livre - historique ? fantastique ? steampunk ? - mais toujours est-il qu'elle est bien présente et m'a emmenée très loin de chez moi. Ce décor français revu m'a beaucoup plu et fait voyagé dans des villes que je ne connaissais pas.
    J'ai trouvé que les différentes enquêtes étaient superbement menées : les indices sont minces mais cohérents et la découverte du coupable toujours surprenantes (même si, des fois, on s'en doutait un peu quand même !). J'ai bien aimé le ton assez froid et professionnel qui donne un côté assez Sherlock à l'histoire.
    Les quatre nouvelles sont assez différentes les unes des autres ce qui fait qu'elles se complètent bien. J'ai beaucoup aimé le fait qu'elles se passent systématiquement dans des lieux différents et avec des personnages différents ce qui donne à ce recueil une grande richesse.
    Ah, et j'ai failli oublier d'écrire le plus important ! J'ai trouvé que la particularité de l'univers d'Erem était très bien expliqué grâce à la première nouvelle : il est toujours difficile de comprendre des choses aussi complexes que des castes (c'est plus compliqué que ça en vrai), mais là, c'est très bien fait et clair.

     

    Le personnage d'Erem m'a autant plu qu'il m'a déstabilisé. On sait finalement assez peu de choses sur lui et il y a peu de facteurs temporels dans ces nouvelles... Du coup, je ne saurais dire quel âge il a dans chacune de ses enquêtes (sauf dans la première où il est adolescent) et ça m'a assez perturbée. D'autant plus qu'il a l'air d'avoir beaucoup d'expérience et de maturité : bref, entre un quarantenaire et un soixantenaire, mon coeur balance !

     

    Anthony Boulanger m'a assez bluffée par ses nouvelles. Comme je le disais plus haut, j'ai été très étonnée de la richesse de son univers (le prix Zone Franche 2011 est plus que mérité) et notamment par la simplicité avec laquelle il nous présente des choses compliquées. Son écriture est fluide et plein de caractère : j'ai vraiment pris plaisir à suivre les aventures d'Erem que j'espère retrouver très prochainement dans un nouveau recueil (Anthony, Ludovic, le message est passé ! ;p).
    Un recueil aussi étonnant que prenant !

     

     

    [les +] Un univers riche, mystique et magique, une écriture simple et fluide.
    [les -] Bref, il est vieux ou pas Erem ?

  • Chronique de "47" par LunaZione sur son blog

    L'ebook "47" a été chroniqué par LunaZione, vous pouvez retrouver l'article sur cette page.

     

     

    Citation de la chronique :

    Pour ne pas changer mes habitudes de ces derniers mois, j'ai téléchargé gratuitement ce livre sur le site des éditions Mots et Légendes. En fait, contrairement à ce que pourrait laisser penser le résumé, 47  contient deux histoires : 47 et Gajin.

     

    Honnêtement, je n'ai pas tellement accroché à 47 : l'ambiance, la rapidité des évènements... En fait, je n'ai pas tout compris ce qu'il se passait et du coup, j'en suis ressortie assez frustrée.


    Par contre, j'ai beaucoup, beaucoup aimé Gajin. En fait, il s'agit d'un jeune garçon, un métisse, qui décide de devenir samouraï pour venger la mort de ses parents. Les différents évènements, bien que peu originaux, m'ont beaucoup plu, surtout transposés à cette époque : c'est tellement rare que je lise des histoires de ce genre !

    Gajin est vraiment un adolescent très attachant : même si je ne cautionne pas son désir de vengeance, je le comprends et j'ai vraiment pris plaisir à le voir grandir et à suivre ses différentes aventures.

    La fin m'a également beaucoup plu : j'ai été agréablement surprise par celle-ci. Et ça fait toujours plaisir quand l'on se rend compte que la situation que l'on perçoit n'est pas forcément celle qui se passe vraiment.

     

    C'était la toute première fois que je découvrais l'écriture d'Alexandre Bocquier. Autant, comme vous l'aurez sans doute compris, je ne l'ai pas tellement appréciée dans 47, autant celle-ci m'a beaucoup plu dans Gajin. La culture de l'auteur dans l'histoire japonaise de cette époque doit être assez impressionnante ou du moins suffisante pour qu'une néophyte comme moi puisse être bluffée !
    Deux histoires que je vous recommande !

  • Chronique de "Entre deux mondes" par LunaZione sur son blog

    L'ebook "Entre deux mondes" a été chroniqué par LunaZione, vous pouvez retrouver l'article sur cette page.

     

     

    Citation de la chronique :

    Encore une fois -  je ne fais décidément que ça en ce moment - j'avais téléchargé gratuitement cette nouvelle sur le site des éditions Mots et Légendes.

    Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre en lisant cette histoire et j'ai franchement eu une très très bonne surprise.

    Le truc, c'est que j'adore les histoires de sirènes. Je trouve ce peuple vraiment très mystérieux et assez incernable alors j'apprécie tout particulièrement découvrir la perception des différents auteurs sur ces créatures imaginaires : tantôt gentils, tantôt dévoreurs de marins... avec eux, je suis toujours surprise !

    Ici, j'ai particulièrement aimé la vision de Siel : je trouve cette nouvelle(beaucoup trop courte !) particulièrement crédible. Cette guerre déclenchée par l'amour de deux être est un drame et l'émotion est vraiment au rendez-vous. La fin est particulièrement belle : j'aime beaucoup son côté tragique à la Roméo et Juliette qui renforce assez bien le côté un peu bête de cette guerre hargneuse (mais bon, je me doute bien que je ne connais pas toutes les raisons...).

     

    Malak et Syad sont deux personnages assez sympathiques. Honnêtement, on ne les connait pas en ces quelques pages mais ils m'ont fait une très forte et très bonne impression. Cependant, j'ai été assez étonnée de ne pas les sentir tiraillés davantage entre le fait de défendre son peuple et le fait de contredire cette guerre... Un peu comme si il ne la remettait pas en question.

     

    L'écriture de Siel est vraiment très agréable : j'ai passé deux excellentes minutes à lire son texte. Elle (en fait, c'est Lui - d'après la confirmation du principal intéressé ;D ) a une écriture particulièrement douce et éclairée. Je me suis vraiment sentie au milieu de cette bataille, sous cette pluie diluvienne... Franchement, j'ai hâte de découvrir ses autres textes !

    Une très belle nouvelle entre mer et terre !

     

     

    [les +] beaucoup d'émotion, un cadre réaliste.

    [les -] mais pourquoi ils ne remettent pas en question cette guerre ??

  • Chronique de "Favori des dieux" par LunaZione sur son blog

    L'ebook "Favori des dieux" a été chroniqué par LunaZione, vous pouvez retrouver l'article sur cette page.

     

     

    Citation de la chronique :

    J'ai téléchargé ce titre en râlant à cause de la belle faute d'orthographe dans son titre (oui, je sais, je ne fais aucunement mieux... mais je n'édite pas des bouquins !). Dans un titre ! Il n'y a que moi que ça choque ??! Bref, seul les Dieux uniques prennent des majuscules, les dieux païens n'y ont malheureusement pas le droit...
    Cela dit, le titre étant gratuit sur le site des éditions Mots et Légendes et le résumé bien prometteur, je n'avais aucune bonne raison pour le laisser de côté !

     

    Effectivement, j'ai passé un très bon moment avec cette courte nouvelle : l'histoire est sympathique, un peu étrange, l'écriture plutôt agréable (quand on arrive à zapper sur les majuscules ;P).

    J'ai bien aimé tout le côté mystique et mythologique de cette histoire, par contre, j'ai trouvé que celle-ci n'était pas assez documentée : je ne suis pas une spécialiste du genre, mais j'ai trouvé ce qui se passait dans cette histoire assez déconnecté de ce que j'ai pu apprendre sur l'Antiquité, par moment. Du coup, je n'ai pas franchement trouvé cette histoire très crédible.
    Cette impression a été assez renforcée par le peu de distinction entre les rêves prémonitoires et la "vie réelle" du personnage principal. L'on ne sait jamais très bien où l'on est et personnellement, ça m'a assez dérangée.

    Les personnages sont plutôt sympathiques mais finalement, on les croise assez peu au court de l'histoire : on ne sait que très peu de choses sur eux et leurs actions restent assez superficielles...

    Cela dit, la chute est pas mal du tout.

     

    L'écriture de Kévin Kiffer est plutôt agréable mais, comme son texte en générale, je l'ai trouvé trop survolée, par assez impliquée : crois-il au moins en ce qu'il a écrit ? Je me demande du coup, si le texte n'est pas trop long par rapport au contenu : l'histoire aurait été "plus concentrée", elle aurait sans doute gagné en intérêt.

    Une nouvelle étrange et originale.

     

    [les +] Une histoire originale.
    [les -] Trop survolée, pas assez d'implication, des fautes d'orthographes.

  • Chronique de "La pluie de pierres" par LunaZione sur son blog

    L'ebook "La pluie de pierres" a été chroniqué par LunaZione, vous pouvez retrouver l'article sur cette page.

     

     

    Citation de la chronique :

    Encore une fois - je ne fais vraiment que ça en ce moment ! - j'ai téléchargé cette courte nouvelle gratuitement sur le site des éditions Mots & Légendes. Je trouvais la couverture particulièrement mignonne et, en général, j'aime beaucoup les histoires avec les nains.

     

    Quinze jours plus tard, je dois avouer que je ne me souviens plus très bien de l'histoire même si j'ai encore les grandes lignes en tête.

    En tout cas, j'ai beaucoup aimé les mentions furtives à Arthur et à Merlin dans cette nouvelle, sans pour autant que ces deux-là soient réellement présents dans ce texte : cette nouvelle est vraiment orientée sur les nains.

    J'ai trouvé amusant de les voir se démener pour réaliser la mission que leur a confié Merlin tout en râlant un peu ! Il est difficile de rester insensible devant eux : ils sont tout mignons ce qui nous change un peu de la vision "fantasy" que j'ai habituellement d'eux... Mais bon, j'ai du mal à croire qu'ils puissent être aussi peu bagarreurs tout de même !

     

    C'était la première fois que je découvrais l'écriture de Guillaume Dalaudier que j'ai beaucoup appréciée. Elle est tout en simplicité et en rondeur : les mots choisis sont pertinents et l'on avance à un bon rythme dans cette nouvelle. Bien sûr, il reste dommage que les personnages ne soient pas plus développés mais ça ne m'a pas dérangée.

    La pluie de pierres est une nouvelle très agréable.

     

     

    [les +] Une histoire toute mignonne et originale.

    [les -]Des personnages qui restent superficiels.

Les parutions de Mots & Légendes

Suivez-nous sur Facebook