Alice Mazuay

  • Interview d'Alice Mazuay pour Mots & Légendes 9

    Cette interview d'Alice Mazuay a été réalisée dans le cadre de la parution de sa nouvelle Un titre pour le collectionneur dans le webzine Mots & Légendes 9.


    Pourrais-tu te présenter en quelques mots à nos lecteurs ?
    Nombre de SEC minimum ? Désolée, réflexe inversé IRL. Ingénieur(e), littéraire contrariée, maman, ex-sportive, fan de SFFF du plus jeune âge.
     
    Comment t'est venu le goût de l'écriture, à quel âge ?
    Assez tard en fait. Je m'ennuyais chez moi pendant mon premier congé maternité. J'ai créé un blog sur mes lectures et puis j'ai croisé des appels à textes et puis j'ai essayé d'y répondre. Je me suis fait renvoyer dans mes 22. Et comme je suis tenace et que j'avais (enfin) des choses à dire, j'ai persévéré. J'avais 30 ans pour la rédaction de ma première nouvelle. Pas vraiment précoce, hein !
     
    Comment abordes-tu la création d'un texte ? Comment te vient l'inspiration ?
    Le plus souvent, il y a un thème d'appel à textes (j'aime beaucoup l'exercice et le concours). J'y accroche un sentiment. Ensuite je façonne le personnage qui le ressent, la situation qui l'a amené là, le contexte. C'est très instinctif, pas réfléchi du tout et souvent dans un rythme complètement déstructuré. Heureusement que je travaille sur ordinateur ou mes brouillons seraient un fouillis sans nom.
     
    Peux-tu nous parler du processus d'écriture de la nouvelle Un titre pour le collectionneur ? Ce qu'elle représente pour toi ?
    J'ai une amie qui est fan de Mars. Attention, spéciale dédicace : Herveline, cette nouvelle est pour toi. À l'époque où j'ai commencé à l'écrire, les journaux parlaient de certaines expériences qui étaient faites pour préparer quelques personnes au grand et long voyage vers Mars. Le sentiment que je voulais développer était l'exaltation. Mais pas celle du fan devant sa télé, celle de l'acteur, de celui qui donne tout pour parvenir à son but. Ensuite, par délire, je me suis placée dans le pire des cas celui du psychopathe intelligent. J'ai voulu aussi, par opposition, un point de vue externe, plus rationnel. Ça donne Un titre pour le collectionneur.
     
    Quel est ton endroit favori pour écrire ? As-tu des rituels ?
    Aucun rituel, si ce n'est de fermer la porte. La maison est, heum, un peu bruyante… re-heum, même de nuit. Je réfléchis partout, surtout devant mon jardin un mug de thé à la main. Mais pour écrire, je suis bel et bien devant mon PC.
     
    As-tu un texte dont tu es particulièrement fière et que tu voudrais nous faire découvrir ?
    Je ne sais pas trop. Comme je me base la plupart du temps sur mes propres sentiments pour écrire. Chacun de mes textes est un peu comme une forme d'exorcisme, une extraction d'un bout de moi. Parfois farfelu, souvent plus introspectif. Le texte L'âme du serpent, qui devrait sortir à peu près en même temps que ce webzine, dans l'anthologie Dérives fantastiques chez Sombres Rets, en est un bon exemple.
     
    Quels sont tes auteurs favoris ? Influencent-ils tes écrits ?
    Simmons, Herbert, Zelazny… la liste est longue. Mais non, ils ne m'influencent pas. Je ne leur arrive pas la cheville, n'en ai ni la prétention ni l'espoir. En fait, je pense que je suis plus influencée par une pléthore de « petits » auteurs de nouvelles dont je suis assez boulimique. Je dévore les webzines et fanzines qui me passent sous la main ou la tablette. J'estime que là, je peux me comparer. Alors, je décortique, je critique, et je me fais in­fluencer.
     
    As-tu une anecdote à nous raconter sur ton parcours artistique ?
    De passage chez un ami de la blogosphère, il m'a fait une remarque sur mes textes qui m'a fait totalement changer de perspective sur mon écriture : « Tes textes sont glauques ». Je me voyais avant surtout comme une fan de SF et de fantasy. Je plaçais mes histoires dans ce type d'univers. Il m'a ouvert les yeux sur le fait que j'écrivais en grande majorité du fantastique et du vraiment pas très gai. D'où ma phrase précédente sur l'exorcisme. Allons au bout de la démarche… l'écriture doit être une forme de thérapie chez moi.
     
    Quels sont tes projets ?
    Réussir à tout concilier, vaste programme : parcours professionnel, famille, mon auto-entreprise autour de l'application mobile Fanzines, l'écriture… On passe quand aux journées de 40 heures ?
     
    Est-ce que tu possèdes une page perso où l'on peut suivre ton actualité ?
    question-sf.over-blog.com
    www.cima-fanzines.com/blog
     
    Pour conclure, as-tu un dernier mot à ajouter ?
    Merci à M&L de continuer à monter de beaux projets, à soutenir le fanzinat et à nous faire rêver. Longue vie à M&L !!!
      

  • Mots & Légendes numéro 9 : Science-Fiction dans tous ses états

    Le numéro 9 de Mots & Légendes sur le thème "Science-Fiction dans tous ses états" est enfin disponible au téléchargement. Vous pouvez le lire gratuitement en version PDFEPUB et MOBI.

    Ce webzine est également disponible sur l'application Fanzines.

    Au sommaire de ce numéro de 273 pages A4 :

    Une couverture de Pascal Vitte

    Douze nouvelles :
    Le dernier homme sur la terre de Jean-Marc Sire, illustré par Vay
    41 unités temporelles d'Anthony Boulanger, illustré par Mickael Martins
    Inua-b de Léa Silva, illustré par Mickael Martins
    30 jours avant la lumière de David Osmay, illustré par Crômm
    Le Bagne de Carralet de Claire Delorme, illustré par Crômm
    Tous les robots s'appellent Alex de Jean Bury, illustré par Celadone
    Un titre pour le collectionneur d'Alice Mazuay, illustré par Florence Fargier
    Legacy of a hundred wars de Dingyu Xiao, illustré par Deice
    Aube Mortelle de David Chauvin, illustré par Didier Normand
    Agonie sous ciel vert de Nicolas Villain, illustré par Mickael Martins
    La symbiose de Catherine Loiseau, illustré par Vaelyane
    00011001 de Grégory Covin, illustré par Aurore Payelle

    Un article :
    Science-fiction : quand les scientifiques réalisent les rêves des auteurs de Manon Bousquet

    Une interview :
    Rencontre avec Rodrigo Arramon, participant à l'appel à illustrations « Science-Fiction dans tous ses états »


    Nous vous souhaitons une bonne lecture !

  • Dérives fantastiques

    Couverture Dérives fantastiquesTitre : Dérives fantastiques
    Editeur : Sombres Rets
    ISBN : 978-2-918265-20-7
    Nmbre de pages : 324 pages
    Prix format papier : 17,00€


    Présentation de l'éditeur :

    Où s’achève la réalité, où commence son illusion ? Pour quelles raisons les passagers d’un train se retrouvent-ils soudain dans un autre monde ? Qu’est-ce qui pousse un mafieux mexicain à pédaler comme un fou ? N’y a-t-il pas pire sort que mourir dans une tranchée ? Et pourquoi je figure au menu, ce soir ?

    Voici quelques-unes des questions qui hantent les héros des vingt-et-une nouvelles de cette anthologie.

    Dérive, déracinement, fuite éperdue, malédiction, quête, retour en arrière, emprisonnement, transmutation, rencontre incroyable, folie, nuit mortelle… rien ne leur sera épargné.


    Sommaire :

    Préface de Cyril Carau

    Corps dérivant…

    Fissures de Morgane Dieng
    Chair à canon d’Anthony Boulanger
    L’ordre des choses de Dean Venetza
    Les saveurs de Barnett Chevin
    Parasites de Gregory Covin
    Le Maître du Temps de Yoann Denuault
    Les petits poucets de Virginie Perraud
    La grande boucle de Philippe Goaz
    Cousins éloignés de Loïc Henry
    Un carré de chocolat d’Alexandre Ratel
    La naufragée d’Éric Lysøe

    Vogue à l’âme…

    En scène de Sylvain Lamur
    La princesse et le pirate de Yohan Queyla
    Histoires à rebours de Bruno Grange
    Bleu de Clélie Avit
    L’âme du serpent d’Alice Mazuay
    Nuntium Mortis de Jérôme Simon
    Ce qui se passe sous l’Arbre de Neil Jomunsi
    Strates de Marie-Lucie Bougon
    L’expédition de Tepthida Hay
    Frères d’A(r)mes de Dola Rosselet

    La couverture est signée Elie Darco


  • Short Stories' Store n°3 - Vide Poche

    Le troisième numéro de Short Stories' Store sur le thème "Vide Poche".


    Au programme :
    - Bestiaire insolites des créatures fantastiques, le Maraudeur – de Catherine Loiseau (illustration Eihn Wenn)
     - Un cadeau vraiment utile - de Xavier-Marc Fleury (illustration Miss M)
     - L’énigme du vide-poches – de Virginie Platel (illustration Alex)
     - Vide Poches – d’Estée R (illustration Estée R)
     - Vide tes pensées – d’Alice Mazuay (illustration SAD)
     - L’adolescente – de Ghislain Duval (illustration Jubo)
     - Dimension supérieure – d’Anne Goudour (illustration Elie Darco)
     - Quand tu seras grand, tu seras magicien – de John Steelwood (illustration SAD)

    Illustration de couverture : Jubo

    Vous pouvez le télécharger facilement ("CTRL+S") sur google ou à compulser sur scribd.

  • Présentation d'Alice Mazuay pour Mots & Légendes 8

    Née en 1977, Alice Mazuay a tellement déménagé qu’elle ne se sent d’autre attache que la langue française. Dévoreuse de livres et passionnée d’imaginaire, elle ne passera de l’autre côté du miroir qu’après une immobilisation forcée. Depuis, dès qu’elle parvient à se dégager un peu de temps au milieu de ses activités professionnelles et familiales, elle répond à quelques appels à textes pour ce qu’elle appelle ses « exercices d’écriture ». Encore surprise de ses premiers succès, elle partage ses univers et ses lectures sur son blog.

     

  • Présentation d'Alice Mazuay pour Mots & Légendes 4

    Née en 1977 à Paris, Alice Mazuay n'y a encore jamais habité. Dévoreuse de livres et passionnée d'imaginaire, elle ne passera de l'autre côté du miroir que pendant son congé de maternité. Depuis, dès qu'elle parvient à se dégager un peu de temps, elle répond aux appels à textes pour ce qu'elle appelle ses « exercices d'écriture ». Encore surprise de ses premiers succès, elle partage ses univers et ses lectures sur son blog.

    Association d'idée avec les lettres de l'alphabet :

    A comme Antarès
    B comme bille
    C comme Cheshire cat
    D comme devise
    E comme éclair
    F comme fierté ou fidélité
    G comme gargantuesque
    H comme héliotrope
    I comme impromptu
    J comme jamais
    K comme krys
    L comme Lapin blanc
    M comme maison
    N comme népérien
    O comme organisation
    P comme participation
    Q comme quantique
    R comme Rafale
    S comme secrets
    T comme transformation
    U comme univers
    V comme volonté
    W comme wapiti
    X comme xénon
    Y comme Ys
    Z comme Zébulon

  • Mazuay Alice (auteur)

    Blog : http://question-sf.overblog.com

Suivez-nous sur Facebook