"Le Nouveau Règne" de Grégory Covin

15 Nov 2017 14:48 #51 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet "Le Nouveau Règne" de Grégory Covin
Il en faut donc pour tous les goûts : je suis nettement plus enthousiaste.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

15 Nov 2017 14:58 #52 par Kaliom Ludo
ça fait partie du jeu, et l'avis n'est pas négatif non plus :Elvys:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

15 Nov 2017 14:59 #53 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet "Le Nouveau Règne" de Grégory Covin
Bien sûr, d'autant qu'en littérature la critique objective n'existe pas.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

16 Nov 2017 12:56 #54 par Oliv
Réponse de Oliv sur le sujet "Le Nouveau Règne" de Grégory Covin
C'est une critique à prendre de manière positive même si elle n'est pas dithyrambique : connaissant un peu les goûts de cette blogueuse (très orientés SF) c'est déjà une très bonne chose qu'elle ait eu l'idée de se pencher sur ce texte de pure heroic-fantasy !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

16 Nov 2017 15:45 #55 par Kaliom Ludo
Oui, c'était un peu la conclusion que j'avais en tête après la lecture de la chronique et des commentaires, où j'avais l'impression que c'était un genre différent des lectures traitées par Albédo.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

16 Nov 2017 15:55 #56 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet "Le Nouveau Règne" de Grégory Covin
Si c'est ça, je suis un peu dubitatif. C'est un peu dommage de juger une histoire sur des goûts personnels, et non sur ses mérites propres, quand on prétend en livrer une critique.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

16 Nov 2017 18:22 #57 par Oliv
Réponse de Oliv sur le sujet "Le Nouveau Règne" de Grégory Covin

C'est un peu dommage de juger une histoire sur des goûts personnels, et non sur ses mérites propres, quand on prétend en livrer une critique.

J'ai peut-être mal compris ton point de vue, ou alors c'est que pour le coup nous n'avons pas du tout la même vision des choses. Pour moi, au contraire, la subjectivité fait partie intégrante de l'exercice. Je n'aime pas les critiques qui emploient des expressions générales comme "le lecteur ne comprend pas ceci", "le lecteur est touché par cela", comme si le rédacteur se mettait à la place de n'importe quel lecteur, alors qu'il ne parle que pour lui-même et livre ses propres impressions, qui ne seront pas forcément celles du voisin... Dans mes propres critiques, c'est uniquement du "je", car ce sont mes goûts et mes impressions qui dictent mes retours de lecture, non une prétendue objectivité ou universalité...
Surtout qu'en l'occurrence, la blogueuse a l'honnêteté d'annoncer la couleur dès le départ : en général elle ne lit pas ce type de littérature, donc son avis est à prendre pour ce qu'il est, celui d'une lectrice qui sort de sa "zone de confort".

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

16 Nov 2017 21:23 #58 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet "Le Nouveau Règne" de Grégory Covin
Non, en effet, nous ne sommes pas tout à fait d'accord. La critique peut très bien être parfaitement subjective, et néanmoins se fonder sur des articulations intellectuelles autres que le simple ressenti.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

15 Déc 2017 15:31 #59 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet "Le Nouveau Règne" de Grégory Covin
J'ai longuement réfléchi à tes remarques, Oliv, et tu as peut-être raison : peut-être qu'il n'existe aucun critère objectif d'appréciation d'une œuvre d'art, si ce n'est la base la plus élémentaire (pas de fausse note dans l'exécution d'une symphonie, par exemple : un minimum de professionnalisme). Peut-être que toute tentative pour encadrer un ressenti personnel avec des éléments rationnels (technique narrative, maîtrise des développements...) est illusoire : après tout, l'art romanesque de Proust ne ressemble à rien de ce qui a été fait avant, et à pas grand-chose de ce qui a été fait après (Claude Simon, peut-être, je ne vois personne d'autre), pourtant même ceux qu'il ennuie ne s'aviseraient pas de dire que c'est un auteur de gare.

Sur une note plus personnelle, mais dans le même ordre d'idées, je ne me retrouve dans aucune des "règles" que l'on prétend nous imposer comme constitutifs de l'art moderne d'écrire (les machins comme "show, don't tell", l'immersion, la traque obsessionnelle des répétitions ou des adverbes, etc.) Or je ne crois pas que ce soit par ignorance d'amateur de ma part (je connais ces règles et je sais fort bien comment elles s'appliquent). Simplement je ne veux pas parce que je les trouve anti-littéraires. Or, je ne peux pas prouver "rationnellement" que j'ai raison, mais personne ne peut prouver que c'est moi qui ai tort.

En d'autres termes, même les règles techniques, même les appréciations des "experts" et des "diplômés" (ou des musicologues en musique, ou des spécialistes des beaux-arts pour la peinture) reposent sur des idées communément admises parce que voilà, c'est comme ça aujourd'hui, c'est la mode, c'est le courant dominant. Même ces avis "techniques" sont, au fond, subjectifs, ou orientés par un contexte historique.

Donc tu as raison, sans doute : il n'existe pas d'avis autre que de pur ressenti personnel. Disons alors que je le regrette un peu. Ce ne serait pas mal, qu'on puisse comprendre tout de suite que Jeux de Debussy est un chef-d'œuvre révolutionnaire, au lieu de devoir attendre 40 pour s'en rendre compte ! :elfe:D

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

20 Déc 2017 14:57 #60 par Kaliom Ludo
J'ai une avalanche de mails qui m'est tombée dessus, mais je passe vite fait partager cette nouvelle chronique pour "Le Nouveau Règne" : wolkaiw.blogspot.fr/2017/12/le-nouveau-regne.html

Merci beaucoup à Wolkaiw, l'antre du loup pour ce retour long et détaillé ! :super:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.375 secondes
Propulsé par Kunena
Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont indispensables au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez autoriser ou non les cookies. Veuillez noter que si vous les rejetez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.