Lecture numérique à télécharger gratuitement sur notre boutique
Anthologie, romans et recueil de nouvelles
Disponibles à petits prix en epub, mobi et pdf sur notre boutique
Anthologie, romans et recueil de nouvelles
Disponibles en version papier
Destination Fantasy : notre collection numérique dédiée à la Fantasy
Destination Fantastique : notre collection numérique dédiée au Fantastique
Destination Science-Fiction : notre collection numérique dédiée à la SF
Lecture numérique à télécharger gratuitement sur notre boutique

Auteur

  • Cette interview d'Anthony Boulanger a été réalisée dans le cadre de la parution de sa nouvelle 41 unités temporelles dans le webzine Mots & Légendes 9.

     

    Pourrais-tu te présenter en quelques mots à nos lecteurs ?
    Je suis Anthony Boulanger, auteur dans les genres de l'Imaginaire depuis 2005 à peu près. Je suis marié, père de deux garçons, et avec ma femme, ils forment un trio inspirateur détonnant ! Je ne suis pas très à l'aise avec les présentations mais je vais essayer de rendre cela intéressant malgré tout. ^^
     
    Comment t'est venu le goût de l'écriture, à quel âge ?
    Je parlais de 2005, c'est l'année durant laquelle j'ai commencé à sérieusement écrire, en commençant par un roman de Fantasy. Je voulais, après avoir dévoré le contenu des rayons SF et Fantasy de la bibliothèque municipale, raconter une histoire que j'aurais aimé lire avec les héros de mon choix, un bestiaire personnel et un univers façonné sur mesure pour leurs péripéties. Ce projet m'a occupé durant toute l'année en question, puis 2006 a été celle des corrections et affinages.
    En 2007, je me suis lancé dans l'écriture de nouvelles en découvrant le monde des appels à textes que je n'ai toujours pas quitté aujourd'hui !
     
    Comment abordes-tu la création d'un texte ? Comment te vient l'inspiration ?
    Dans le cas particulier des nouvelles en réponse à des appels à textes, par exemple, je lis régulièrement l'intitulé de l'AT, la première fois quelques jours après sa sortie et je laisse travailler l'inconscient en tâche de fond ! Les idées apparaissent jour après jour et un tri naturel s'opère entre celles qui tiennent la route, celles qui peuvent être combinées à d'autres pour aborder un thème sous un angle original, celles à oublier définitivement. À la fin du compte, je passe pas mal de temps à réfléchir à ce que je veux : nouvelle d'ambiance, d'idée, à chute, à la narration que je vais employer (point de vue et temps employé), l'univers. J'ai le plus souvent tous les éléments en tête quand je me lance.
     
    Peux-tu nous parler du processus d'écriture de la nouvelle41 unités temporelles ? Ce qu'elle représente pour toi ?
    J'ai commencé la rédaction de 41 unités temporelles peu de temps après les annonces des futurs vols privés à destination de Mars, de la sélection des candidats, de ce que pouvait représenter, pour la famille laissée sur Terre, une telle décision de la part des futurs colons. Cela a quelque chose de terrifiant (surtout quand on imagine son fils se passionner pour de telles destinations) et ainsi est né le personnage principal : sans attache, et tourné vers l'exploration spatiale, dans la lignée des premiers vols expérimentaux.
    Ayant un intérêt fort pour les phénomènes extrêmes en astrophysique, je me suis dit que les trous noirs recelaient encore suffisamment d'inconnu pour que ça vaille le coup d'y envoyer un explorateur fictif !
     
    Quel est ton endroit favori pour écrire ? As-tu des rituels ?
    J'aime bien écrire sur de grands bureaux avec beaucoup de place pour m'étaler, mais ce n'est pas le genre de mobilier que j'ai ! Plus sérieusement, je n'ai pas d'endroit fétiche, pas plus de rituels. Ayant peu de temps libre pour écrire, je suis particulièrement concentré à exploiter les moindres interstices dans les plannings pour rédiger quelques centaines de signes à la fois.
     
    As-tu un texte dont tu es particulièrement fier et que tu voudrais nous faire découvrir ?
    Actualité oblige, je voudrais bien toucher un mot de Zugzwang, mon premier roman publié, aux Éditions Elenya. Il s'agit d'un texte dans la mouvance cyberpunk – anticipation, dont le principal protagoniste est un joueur d'échecs. Il passe sa vie entière connecté sur les réseaux, comme la grande majorité de la population et il côtoie allègrement intelligences purement artificielles, des programmes, des virus et autres entités numériques. Sa vie prend un nouveau tournant quand il découvre que le supercalculateur Hydra est infecté par un virus d'un genre nouveau et particulièrement agressif. J'ai eu à cœur de partager ma passion du jeu et du net par les péripéties et les matchs qui parsèment le roman.
     
    Quels sont tes auteurs favoris ? Influencent-ils tes écrits ?
    Parmi le haut de la liste, il y a Roland Wagner, Glen Cook, Barjavel, Tolkien, Orson Scott Card, Alain Damasio. Indubitablement, ils m'influencent même si je ne saurais pas dire à quel point. Je relis certaines de leurs œuvres régulièrement comme (respectivement) Le Chant du Cosmos, La Compagnie Noire, L'Enchanteur, Le Silmarillion, La Stratégie Ender et La Horde du Contrevent. Ce dernier ouvrage, en particulier, me poursuit. Je soupçonne la présence du fauconnier et de l'autoursier d'y être pour beaucoup en plus du style de l'auteur !
     
    As-tu une anecdote à nous raconter sur ton parcours artistique ?
    Oh, rien ne me vient en tête pour le moment, j'y réfléchis et on voit ça pour la prochaine présentation ^^
     
    Quels sont tes projets ?
    En ce moment, je passe pas mal de temps à gamberger sur un projet de roman autour des Oiseaux (eh oui, encore une fois !). L'ambiance est fantasy, je me sens bien dans ce petit monde, on va voir comment tout cela va évoluer !
    Il y a également une sortie qui me tient à cœur sous la forme d'un recueil de quatre nouvelles mettant en scène Erem de l'Ellipse, un enquêteur dans un contexte de fantasy, mais tu le connais aussi bien que moi !
     
    Est-ce que tu possèdes une page perso où l'on peut suivre ton actualité ?
    On peut suivre de façon à peu près régulière mon actualité en rapport avec le monde de la SFFF sur mon blog, ainsi que sur ma page Facebook : Anthony Boulanger – Auteur SFFF.
     
    Pour conclure, as-tu un dernier mot à ajouter ?
    Merci à l'équipe et toi pour votre travail et votre implication sur les textes qui composent ce nouvel opus de Mots & Légendes !
    Merci aux lecteurs qui se pencheront sur ces nouvelles et illustrations !
      

     

  • Cette interview de Jean-Marc Sire a été réalisée dans le cadre de la parution de sa nouvelle Le dernier homme sur la terre dans le webzine Mots & Légendes 9.


    Pourrais-tu te présenter en quelques mots à nos lecteurs ?
    Je fais partie de la bande des joyeux auteurs SFFF passionnés et anonymes. Écrire des histoires abracadabrantes et farfelues c'est mon hobby, avec une prédilection pour les gentils robots, les ratons laveurs extraterrestres, les gnomes déjantés et les personnages à la moralité un peu bancale (avec une affection toute particulière pour la catégorie « jamais content et légèrement aigris »).
     
    Comment t'est venu le goût de l'écriture, à quel âge ?
    Je crois que ça a toujours été plus ou moins là, comme une extension naturelle à la lecture, mais c'est vraiment depuis 2013 que j'ai commencé à m'y investir de façon « sérieuse » et à découvrir tout cet univers passionnant qui tourne autour du livre, de l'écriture et de l'édition.
     
    Comment abordes-tu la création d'un texte ? Comment te vient l'inspiration ?
    C'est presque toujours un déclic, une phrase ou une réplique qui sort un peu comme ça de nulle part et qui s'impose pour lancer le récit et donner le « ton » de l'histoire.
     
    Peux-tu nous parler du processus d'écriture de la nouvelle Le dernier homme sur la terre ?
    Il m'arrive parfois d'écrire des nouvelles qui sont plus centrées sur les émotions que sur les rebondissements du scénario. Le dernier homme sur la terre est très représentatif de ces textes-là. Ce qui m'a particulièrement intéressé dans cette histoire, c'était la mise en humanité de ce robot empreint de mélancolie.
     
    Ce qu'elle représente pour toi ?
    En fait, c'est un clin d'œil à une œuvre de Clifford D. Simak : Demain les chiens.
     
    As-tu un texte dont tu es particulièrement fier et que tu voudrais nous faire découvrir ?
    La dernière nouvelle publiée est toujours notre favorite, mais moins que la prochaine à paraitre !
     
    Quels sont tes auteurs favoris ?
    Jack Vance, définitivement, parce qu'il a été pour moi la clef d'entrée dans la littérature SFFF, aussi bien en fantasy qu'en space opera, mais également et surtout Clifford D. Simak, avec des livres comme Demain les chiens ou Mastodonia. C'est un auteur qui m'a beaucoup marqué par la poésie de ses œuvres. Et puis, plus récemment, il y a Kim Stanley Robinson avec sa trilogie sur Mars.
     
    Influencent-ils tes écrits ?
    Forcément. Cette histoire en est d'ailleurs le parfait exemple !
     
    Quels sont tes projets ?
    Tout  simplement  continuer  à  essayer  de faire publier  mes  petites  histoires abracadabrantes.
    Je suis actuellement en discussion avec une maison d'édition numérique pour réaliser un recueil de nouvelles, certainement un projet pour fin 2015.
    Autrement, j'aurai la chance d'être au sommaire de la prochaine anthologie des éditions Arkuiris :  Hommes et animaux : demain, ailleurs, autrement, parution programmée pour juin 2015.
     
    Est-ce que tu possèdes une page perso où l'on peut suivre ton actualité ?
    Sur ma page d'auteur : the-wakwak-tree.overblog.com
     
    Pour conclure, as-tu un dernier mot à ajouter ?
    Avant tout remercier l'équipe de Mots & Légendes pour m'avoir accueilli dans ce 9e numéro. Je crois qu'il faut toujours redire que derrière un livre il n'y a pas que des auteurs ou des illustrateurs. Il y a aussi et surtout toute une équipe investie dans la sélection des textes, dans le travail éditorial, dans la mise en œuvre technique de l'ouvrage. Un livre c'est la réalisation d'un collectif. Et pour un auteur débutant comme moi, cette communauté est essentielle parce qu'elle créée des espaces d'expressions qui me permettent de faire vivre mes histoires.

  •  

    Liens sur internet :

    Site web : surlesterresdakram.weebly.com

    Bibliographie :

    - L'Essence de jusériame, [Nouvelle - dark fantasy], Fantasmagorie Éditions, version numérique (avril 2015) et anthologie Nouvelles Fantasmagoriques – automne 2015 (janvier 2016) ; n'est plus disponible suite à la fermeture de la ME.

    - Les Étrangers, [Nouvelle - science-fantasy], fanzine Émeraude #01 (janvier 2016). minicromm.wixsite.com/minicromm/meraude

    - L'appel du sang, [Nouvelle - dark fantasy], Éditions Mots & Légendes, anthologie Malédiction (décembre 2017). http://www.motsetlegendes.com/index.php/mots-legendes/parutions-et-revue-de-presse/528-anthologie-malediction

    - Sœurs jumelles, [dark fantasy/romance], L'Ivre-Book Éditions, version numérique (février 2018). https://www.livre-book-63.fr/home/591-soeurs-jumelles-9782368925560.html

  •  

    Liens sur internet :

    - Iggybook : https://jacques-chevallier.iggybook.com/fr/
    - Faceboook : https://www.facebook.com/chevallier.jacques.5?lst=726604373%3A100001308649722%3A1541771387
    - Blog : http://lepetitroidhosml.blogspot.com/ 
    - PDF de présentation : http://motsetlegendes.com/Jacques_Chevallier-Auteur-Peintre-Illustrateur.pdf


    Bibliographie :

    - Le petit roi d'Hosml - Tome I - Anatoli et la Vasque d’Alliance. [Fantasy - Fantastique] Edition Les Presses littéraires. 2013.
    - Le petit roi d'Hosml - Tome II - Nhielle. [Fantasy - Fantastique] Edition Les Presses littéraires. 2011.
    - Le petit roi d'Hosml - Magiciens et enchanteurs. [Fantasy - Fantastique] Edition Iggybook. 2016.
    - Le petit roi d'Hosml - Tome III - L’Anse des Ombres I. [Fantasy - Fantastique] Edition Monokéros. 2017.
    - Le petit roi d'Hosml - Tome III - L’Anse des Ombres II. [Fantasy - Fantastique] Edition Monokéros. 2018.