Destination Fantasy : notre collection numérique dédiée à la Fantasy

Logiciels de correction / Correcteurs en ligne

24 Nov 2014 13:22 - 25 Nov 2014 13:32 #21 par Jeb
Oui, je vois très bien ce que tu veux dire en ce qui concerne le fait de mettre en attente tes projets propres pour travailler sur les histoires des autres. C'est pour ça que je ne manque jamais une occasion de te remercier, et c'est la raison pour laquelle j'éprouve la plus grande gratitude envers les amis relecteurs de tout poil. Même s'ils n'écrivent pas eux-mêmes, ils s'interrompent dans leurs lectures personnelles pour lire vos 350 pages et vous faire un retour circonstancié. C'est quand même bien sympa !

J'espère moi aussi que l'envie ne te quittera pas, mais que le temps te reviendra. Je vois qu'on s'accorde globalement sur l'idée qu'écrire des textes brefs dans un univers permet de l'agrandir ou de le peaufiner. En plus c'est un plaisir ! Mais les nouvelles que tu écris dans ton univers, tu les conçois comme de véritables histoires que tu comptes publier ensuite, ou comme des tests pour éprouver la solidité de ton univers et l'enrichir, mais sans idée de les utiliser pour elles-même ? Moi j'ai une nouvelle en ce moment qui a servi de matrice au roman sur lequel je travaille, et je crois que je ne chercherai pas à la publier parce que c'est le roman qui compte (en revanche elle m'a servi à tester différentes choses). Mais l'idée de revenir plusieurs fois dans un univers, c'est assez nouveau pour moi, alors que pour Khellendros et toi ça semble une option que vous avez déjà bien en mains. Alice je ne sais pas ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

24 Nov 2014 21:17 #22 par alice
Non, je change d'univers à chaque fois.
Je ne dois pas encore avoir trouvé celui qui me convient.

je fait, je pense que ça vient plus de la démarche. Comme je ne fais que répondre à des AT (même si c'est plusieurs mois ou années après leur clôture). Je développe mon idée de réponse initiale. Et ça ne part jamais dans le même sens.

Je pense que si j'écrivais en marge, je m'attacherais peut-être plus à un univers. Mais faute de temps (aussi à faire passer les projets des autres avant ;) ...).

J'avais pensé à développer une fois ou deux un univers qui m'avait bien plu. Mais je ne suis pas passée à la pratique. Il y a aussi la peur du volume pour moi. Je 'nai jamais fait plus long qu'une nouvelle.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

25 Nov 2014 09:33 #23 par Jeb
Ah, les courageux qui travaillent à promouvoir les histoires des autres au détriment des leurs ! Bravo à tous !

Je suis très intéressé par ce que tu nous dis des appels à texte auxquels tu réponds même s'ils sont clos - donc en sachant que tu ne pourras pas proposer ta nouvelle au commanditaire. C'est parce que le sujet t'intéresse tout de même ? Comme exercice d'écriture sous contrainte ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

25 Nov 2014 12:40 #24 par Kaliom Ludo
Je trouve que ça peut être une bonne idée de commencer par une nouvelle pour amorcer le roman. C'est une bonne façon de s'approprier l'univers.

ça me ferait peut-être bizarre de garder le texte "secret", perso, j'aurais eu tendance à avoir envie de le montrer pour voir si l'univers peut plaire. Enfin, peut-être pas avant d'avoir terminé le roman, pour être sûr que ça me coupe pas.

Pour les nouvelles, quand j'écrivais, je cherchais beaucoup à participer aux différents ATs en place. C'était ma façon à la fois de m'inspirer, me motiver et aussi, un peu, me confronter à un comité de lecture et aussi à d'autres auteurs. Je me souviens que chaque texte que j'envoyais, c'était comme un chevalier que j'envoyais dans l'arène pour participer à un tournoi.

Du coup, j'écrivais dans mon univers et j’essayais de me plier aux thèmes des ATs, ça m'avait pas trop mal réussi, j'avais réussi à placer 3 textes comme ça. Même si deux n'ont jamais vu leur publication arriver pour cause de fermeture des maisons d'édition et le troisième, le webzine n'est plus accessible en téléchargement.
J'aimais bien l'idée qu'un lecteur puisse voir un clin d’œil dans une nouvelle à un autre texte (nom de personnage, ville, etc). ça m'incitait aussi à faire revenir certains personnages dans d'autres textes. Mais j'ai vite perdu le rythme et là faudrait vraiment tout décrasser et affiner les corrections, ça a mal vieilli :elfe:D

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

25 Nov 2014 18:07 #25 par khellendros
Hello !

Oui, ça fait du bien d'échanger sur l'acte même d'écrire, ça fait longtemps que je n'en ai pas eu l'occasion (ou que je n'ai pas pris le temps !) !

C'est intéressant comme approche ! Ca pourrait faire un super exercice de style de repérer tous ces points de divergence dans une nouvelle et d'en tirer de nouvelles lignes ! Idem, pour illustrer, dans une nouvelle de space-op, j'ai mis 7 fins alternatives mais le faire aussi haut dans le texte, ça doit permettre de faire un véritable arbre de nouvelles !

Un plan de 9000 mots ?! Ca fait pas loin de 45k sec ! Tu fais une table des matières pour retrouver rapidement les informations dont tu as besoin ? Tu glisses des marque-pages dans tes cahiers ?

Pour ma part, j'essaie d'exploiter le plus petit moment pour écrire (principalement dans le bus en ce moment) en commençant à écrire dans un mail qui se synchronise avec l'ordi, le téléphone, etc, et c'est aussi au détriment de tout ce qui est hardcore gaming, réseaux sociaux, fora. J'essaie de passer la main sur le Collectif Hydrae, parce que je voudrais boucler les choses proprement de ce côté également.

Alice, du coup, si tu essayais une nouvelle et un projet plus long en parallèle, pour ne pas perdre de vue les univers potentiels que tu pourrais développer ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

25 Nov 2014 21:22 - 25 Nov 2014 21:24 #26 par Jeb

khellendros écrit: Ca pourrait faire un super exercice de style de repérer tous ces points de divergence dans une nouvelle et d'en tirer de nouvelles lignes ! Idem, pour illustrer, dans une nouvelle de space-op, j'ai mis 7 fins alternatives mais le faire aussi haut dans le texte, ça doit permettre de faire un véritable arbre de nouvelles !


Il y aurait même là l'idée d'un roman un peu conceptuel. A condition de ne pas tomber dans le cérébral ou dans le livre dont vous êtes le héros, il y a une vraie idée à creuser !

Sinon, oui, je vois ce que tu veux dire quand tu dis qu'écrire se fait au détriment du reste. C'est vrai que j'accumule les livres en retard et ma vie sociale se fait très réduite ces temps-ci... En revanche, je m'y reconnais très bien dans les plans, grâce à un jeu de couleurs et de surlignage aussi subtil qu'élégant ! Toute blague mise à part, vous avez mon admiration : je ne sais pas comment vous parvenez à régler votre histoire sans plan !

Kaliom, si je te comprends bien, tu répondais aux AT tout en conservant ton univers ? Double contrainte en quelque sorte ? Chapeau ! Mais c'est un excellent entraînement : qui peut le plus...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

25 Nov 2014 22:51 #27 par alice
Oui, je trouve que les exercices sous contraintes donnent un cadre rassurant. Je crois que je ne me fais toujours pas assez confiance pour partir à la dérive dans mon coin. Je finissaais mes textes, même après la deadline, parce que je l'avoue, c'est une forme d'exorcisme. Expurger ce bouillon de pensées qui grouille, lui donner une forme. Ca fait du bien. C'est Sylvain qui disait que ça cachait qqc que mes textes soient glauques (je ne me vois pas comme qqn de glauque).

Du coup Khel, je me fais une montagne d'un roman indépendant. Peur de perdre ce que je voulais dire. Le côté dilution.
Je crois qu'en fait, c'est l'approche de Jeb qui pourrait fonctionner. Prendre mes nouvelles, en tirer une substantifique moelle et secouer tout ça dans un univers que je me serais approprié. Vaste programme. Très très analytique.

Pourquoi pas. Je vais y réfléchir. C'est que je commence à avoir de la matière.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

26 Nov 2014 12:49 #28 par Jeb
Il y a aussi des formats intermédiaires, qui peuvent servir à se faire la main sur des histoires un peu plus longues. Le renouveau de la "novella" grâce à la micro-édition numérique est un des phénomènes permis par Internet qui me plaisent bien, personnellement. 25 ou 30 000 mots, mettons, c'est envisageable sans partir pour deux ans de boulot, et ça permet déjà de raconter une histoire assez riche.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

27 Nov 2014 14:44 #29 par Kaliom Ludo
Je trouve aussi que le format de la "novella" s’accommode bien du numérique. C'est un format auquel je crois beaucoup (avec les suites de nouvelles) et c'est peut-être une bonne façon d'explorer un récit de plus grande taille, sans s'attaquer tout de suite à un roman. ça serait une piste que j'aimerais bien explorer pour mes propres textes.

khellendros écrit: Idem, pour illustrer, dans une nouvelle de space-op, j'ai mis 7 fins alternatives mais le faire aussi haut dans le texte, ça doit permettre de faire un véritable arbre de nouvelles !

ça me dit quelque chose, tu ne parlerais pas de la nouvelle "Les Révolutions du Serpentaire" ?

Je trouve en tout cas que décliner une histoire en explorant ses différentes possibilités est vraiment intéressant. Je trouve que c'est une façon de faire qui va d'ailleurs bien avec le numérique.
Tout comme le genre "le livre dont vous êtes le héros", c'est quelque chose que j'aimerais bien faire. Mais peut-être en plus travaillé que ce qu'il y avait à l'époque, où, dans mes souvenirs, il n'y avait pas énormément d'histoire, c'était plus de l'aventure que du développement de persos. Enfin dans ce que j'avais lu, je ne me risquerais pas à une généralisation.

Jeb écrit: Kaliom, si je te comprends bien, tu répondais aux AT tout en conservant ton univers ? Double contrainte en quelque sorte ? Chapeau ! Mais c'est un excellent entraînement : qui peut le plus...

Je voyais plus ça comme une façon de jouer la partie à la maison (j'ai jamais été doué pour me disperser). Et puis, je choisissais aussi en fonction de mon univers. Le thème du chevalier errant, du bourreau ou du filtre d'amour pour un univers de Fantasy, c'était plutôt tranquille à intégrer. J'aurais eu plus de mal en essayant de faire quelque chose de neuf ou de la SF. ça me rassurait d'être dans mon cocon quelque part.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

28 Nov 2014 11:52 #30 par Jeb
Hélas, le grand retour du boulot à dates de rendu invraisemblables, je vais de nouveau me faire discret quelques jours sur le forum. Mais c'est avec plaisir que je viendrai répondre dès que je peux !

En attendant, à défaut d'un logiciel de correction, je viens de recevoir mon Grevisse flambant neuf trouvé presque pas cher sur un célèbre site d'enchères Internet. Le pur bonheur ! :D

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.335 secondes
Propulsé par Kunena