Lecture numérique à télécharger gratuitement sur notre boutique
Anthologie, romans et recueil de nouvelles
Disponibles en version papier
Lecture numérique à télécharger gratuitement sur notre boutique
Anthologie, romans et recueil de nouvelles
Disponibles à petits prix en epub, mobi et pdf sur notre boutique
Destination Science-Fiction : notre collection numérique dédiée à la SF
Destination Fantasy : notre collection numérique dédiée à la Fantasy

Olivier Sanfilippo

  • Présentation pour l'ebook "47"

    Couverture de Né à Menton en 1981, Olivier Sanfilippo, surnommé aussi "Akae", entre aux Beaux Arts après un Bac général. Il n'y reste toutefois que deux années avant de rejoindre l'Université pour s'adonner à sa seconde passion après l'art : l'histoire. Son cursus universitaire le mène jusqu'au doctorat. Toutefois il n'abandonne pas ses amours premiers et continue à dessiner dans son coin.

    C'est ainsi qu'il commence à œuvrer au sein de nombreux fanzines, webzines et autres supports amateurs dans le milieu du Jeu de Rôle (Manuscrits de Linzi, pro-zine Lance-Feu, etc.) et littéraire (Itinéraire, Nuits d'Almor, Hydromel, Piments et Muscade, etc.) notamment avec l'association de "la Voix de Rokugan" (les Parchemins Secrets de Rokugan). Ces participations vont finalement lui permettre de mettre un pied dans l'édition professionnelle essentiellement dans le JdR, milieu qu'il affectionne tout particulièrement. C'est ainsi qu'il est publié une première fois avec Anthéas : l'archipel des cîmes en 2008 (Icare ed.). Il intègre un collectif de créatifs (auteurs, illustrateurs, etc.) Forgesonges et c'est ainsi qu'il participe à la création des Ombres d'Esteren (Forgesonges/Agate ed.). En parallèle est publié le Recueil des Démiurges en Herbe (Forgesonges/Icare ed.) qu'il co-dirige. Il travaille aussi sur des jeux comme Alkemy RPG (XII Singes/Kraken ed.) et finalement sort en 2011 Mississippi : Tales of the Spooky South (Forgesonges/XII Singes) pour lequel il a dirigé l'équipe graphique en plus de l'illustrer. C'est cette même année qu'il est invité pour sa double casquette de chercheur et illustrateur à rejoindre la première table ronde universitaire sur l'Histoire dans le Jeu de Rôle au Musée National de l'Education de Rouen où une partie de son travail est exposé. Tout juste deux mois plus tard c'est avec un grand honneur qu'il est nommé lauréat du Prix Jeune Illustration Zone Franche 2012.

    S’enchaîne alors diverses productions et sorties avec des ouvrages comme On Mighty Thews et Annalise (Boite à Heuhh), Le Royaume des Cieux pour le jeu Capharnaum (Deadcrows/ 7eme Cercle) et le reboot, Devastra-Réincarnation (Pulp Fever ed.), un jeu de ses deux amis Romain d'Huissier et Laurent Devernay. Il compose aussi les illustration intérieures de l'écran pour le jeu Tenga (John Doe ed.). Est aussi sorti un supplément de contexte qu'il a dirigé pour le jeu le Livre des 5 Anneaux (Edge/AEG), Sunda Mizu Mura ainsi qu'Islendigar, un jeu de Fabien Fernandez (Cendres de Sphinx). Il travaille aussi pour la presse "roliste" et est publié au sein des JDRmag, Di6dent ou encore Casus Belli (illustrations, articles ou interviews).

    En 2013 une partie de son travail est exposé au sein de la ville de Bagneux puis lors du festival Zone Franche 2013. Il est aussi invité à composer une fresque en live durant le célèbre festival des Imaginales à Epinal, invitation renouvellée en 2014.

    Aujourd'hui, il travaille sur divers projets personnels ou non comme La Geste des Dieux-Machines (avec l'auteur Christophe Valla et Aldo Pappacoda), Chiaroscuro (un jeu d'Aldo Pappacoda) ou encore Wulin (édité chez Game-Fu ed.). Il travaille aussi sur la suite de plusieurs gamme auxquelles il a contribué comme Les Ombres d'Esteren qui désormais s'exporte dans la langue de Shakespeare sur le marché anglo-saxon. Les Ombres d'Esteren ont remporté 3 Ennies Award en 2013 dont un d'or pour le prestigieux prix "Best Art Interior".

    En parallèle il intègre le Groupement d'Entre-Aide des Auteurs Rolistes (GEAR), co-dirige le pôle Jeux de Rôle du GRAAL au Festival International des Jeux de Cannes et finalement intègre en 2014 les organisateurs du Festival Nice-Fictions. Il signe plusieurs affiches dont celle d'Octogone 2014 et de Nice-Fictions.

    2014 est aussi pour Olivier l'occasion de diversifier son activité. Il signe ainsi plusieurs couvertures de romans (Editions du Riez, Netscripteur, Mythologica, etc.) ou en­core une carte géante pour les Editions Fei (Les Voyages vers l'Ouest) et d'autres projets actuellement en développe­ment (jeu de société, jeu vidéo, etc.).

    Ses influences sont multiples, asiatiques notamment, avec le Japon et ses grands maîtres de l'estampe ou de l'animation (Miyazaki), Musha, ou encore les peintres ro­mantiques européens. Citons encore des artistes contem­porains comme Sergio Toppi, Briclot, et tant d'autres qu'il affectionne. Mais il agit plus généralement comme une vé­ritable éponge et, passionné de travail en équipe, c'est au­près des illustrateurs qui l'entourent (amis ou collègues de travail) qu'il puise le plus de matière, Yvan Villeneuve, Willy Favre, Remton, Lorhan, LG, etc.

    Vous pouvez son univers et son actualité sur son site :
    http://shosuroakae.wix.com/sanfilippo

  • 47 d'Alexandre Bocquier

    Couverture de 47"47" est à l'origine une nouvelle parue dans le premier webzine Mots & Légendes, mais vous trouverez également dans cet ebook une nouvelle supplémentaire : "Gaijin".

    Résumé :

    Présentation de la nouvelle 47
    En 1701, le seigneur Asano, accusé d'avoir blessé le maître des cérémonies de la maison du shogun, est condamné à mort. Les serviteurs d’Asano deviennent alors des rônins, des samouraïs sans chef, dont l’unique dessein est de rétablir la justice en vengeant la mort de leur sei­gneur. Ces 47 rônins passeront deux ans à planifier minu­tieusement une attaque suicide du palais du shogun…
    Le récit des 47 rônins est décrit comme une « légende na­tionale » dans les manuels d’histoire japonais.

    Présentation de la nouvelle Gaijin
    Au XIXe siècle, à la fin de l’ère Edo, le Japon demeure replié sur lui-même, refusant la « perversion » du monde, malgré la pression de plusieurs pays. C’est dans ce contexte tendu que naît Sanyo, un garçon métis. À 10 ans, il assiste, im­puissant, au massacre de ses parents par trois samouraïs xénophobes. Rongé par la tristesse et la colère, il se met en quête de ces trois hommes dans la grande cité de Kyoto. Par chance, il rencontre Nobunaga, un autre samouraï qui l’entraînera des années durant, jusqu’à ce que l’enfant de­venu homme soit capable d’assouvir son désir de ven­geance.


    Vous pouvez télécharger gratuitement ce mini recueil de nouvelles d'Alexandre Bocquier et la couverture, réalisée en 2008, par Olivier Sanfilippo, avec les liens ci-dessous :

    - Pdf

    - Epub

    - Mobi

    Cet ebook est également disponible sur les libraires numériques comme Kindle Store, Kobo et bien d'autres.

    Nous vous souhaitons bonne lecture !

  • Le Flibustier du Froid

    Le Flibustier du FroidRoman : Le Flibustier du Froid
    Auteur : Ludovic Rosmorduc
    Illustrateur de couverture : Olivier Sanfilippo
    Editeur : Editions du Riez
    Format : 14 x 20 cm - 264 pages
    ISBN : 978-2-918719-82-3
    Prix public : 16.90 €


    4ème de couverture

    L’arrivée d’un grand trois-mâts dans la cité portuaire de Trède va bousculer la vie de ses habitants, et notamment celle de Thibault. De caches secrètes en message codé, le jeune garçon va retrouver la piste d’un lointain pirate. Aux côtés d’Alastar, il va vivre la plus grande aventure de sa vie. La plus dangereuse aussi. Au milieu d’une mer en furie, sillonnant entre icebergs et banquise, les deux héros se lancent dans une étourdissante chasse au trésor.
    Mais sont-ils les chasseurs ou les chassés ?

    « Tour à tour mercenaire au service du plus offrant, détrousseur de bourgeois trop fortunés ou chasseur de primes inlassable, Alastar n’avait de cesse de parcourir le monde, brûlant son existence par les deux bouts, vivant chaque journée avec intensité, comme si elle devait être la dernière. Ni pauvre ni riche, il s’arrangeait toujours pour ne manquer de rien, mais n’avait cependant jamais un sou vaillant en poche, dilapidant son argent dans l’alcool, les femmes et le jeu.
     Un homme tel que lui ne pouvait pas laisser passer l’occasion de s’infiltrer dans le vaisseau de l’un des forbans les plus fameux de tous les temps : Lothaire le Lapidaire. »

  • Présentation d'Olivier (Akae) Sanfilippo pour Mots & Légendes 1

    Akae a le goût pour l’illustration assez tôt, mais il ne s’y met réellement qu’au sortir du Lycée. Là, il embraye sur une école de Beaux Arts où il va rester deux ans. Ces années lui sont bénéfiques sur certains points, mais il comprend aussi que le cursus des Beaux Arts ne lui convient pas du tout. Après avoir terminé son année, il se réoriente vers l’Histoire (domaine dans lequel il écrit une thèse actuellement).
    Il trouve qu’il n’a jamais autant progressé et travaillé qu’en changeant de cursus et aujourd’hui l’art est une de ses passions premières.
    Il puise ses principales sources d’inspiration auprès de l’Asie (qu’il affectionne beaucoup) et du domaine de l’imaginaire, en particulier celui du jeu de rôle, pour lequel il fait la majeure partie de ses travaux.
    Aussi souhaite-t-il pouvoir continuer sur cette lancée !
    Infos supplémentaires : http://akae.over-blog.com

  • Sanfilippo Olivier (Akae) (illustrateur)

    Blog : http://akae.over-blog.com