Destination Fantasy : notre collection numérique dédiée à la Fantasy

Sedenta Kernan

  • Titre : Nouveau Monde n°10 : Voyage au cœur des Mythes
    Couverture :  Genkis Genkkis
    Editeur : Nouveau Monde
    Nombre de pages : 201 pages

    Prix format numérique : gratuit

     

    Au sommaire :

    "Le Dit de l’Oracle" de Marie Tétart, illustrée par Vay

    "Fin du Monde" de M’Isey, illustrée par Karin Waeles

    "Gardien du Royaume" de Mathieu Souzy, illustrée par Shéliak

    "La petite Reine" de Floriane Soulas, illustrée par Reya

    "L’échiquier des dieux" de Kyoko, illustrée par Sedenta Kernan

    "Du Mythe à la réalité (ou inversement...)" de Franck F. Monrise, illustrée par Audrey Lopez

    "Transsubstantiation" de Lucas Corbeaux, illustrée par Arnaud Teneur

    "Les larmes bleues des anges" d'Éric DeBlois, illustrée par Élisabeth Kalinowski

    "Épique queste" de Laurent Pendarias, illustrée par Yué

    "Descente aux Enfers" de Catherine Bolle, illustrée par Vay

    "L’Amant de Pénélope" d'Auriane Sonfils, illustrée par Karin Waeles

    "Le cercle d’Inanna" de Catherine Loiseau, illustrée par Élisabeth Kalinowski

    "Engel des Abgründen" de M’Isey, illustrée par Arnaud Teneur

    "Camelote-TV" d'Anthony Boulanger, illustrée par Richie Moreblack et Sedenta Kernan

    "La légende est en marche" de Lordius, illustrée par Karin Waeles

     

     

  • Titre : LES DEVIANTS
    Auteur : Westley Diguet
    Illustration : Sedenta Kernan, ML Versini, Nicolas Jamonneau
    Nombre de pages : 150
    Précommande : du 13/04 au 31/05/15
    Prix : 10.00€

    COUVERTURE PROVISOIRE

    Les bénéfices de la vente du roman seront reversés à l’association LE REFUGE à hauteur de 2€ par exemplaire vendu.


    Présentation de l'éditeur :

    Paris, France, 2022,

    Tyler et Alexandre vivent en couple depuis plusieurs années lorsque le Lord arrive au pouvoir. La France s’assombrit et bientôt l’Europe toute entière sombre dans un chaos indescriptible. « Les Déviants » sont fichés, interpellés, privés de leurs droits et petit à petit, on voit leur nombre diminuer.
    « Les Déviants » sont les hommes qui aiment les hommes, les femmes qui aiment les femmes… Ils sont devenus des cibles, des sous-hommes, et la traque a déjà commencé. Fuir est une possibilité, mais le secret que les deux jeunes hommes gardent dans leur coeur, les retient dans l’ancienne Ville Lumière…
    Prêts à tout pour le protéger, ils mettront leur vie en danger.
    Pour l’Amour, contre l’Injustice.

  • Pourrais-tu te présenter en quelques mots à nos lecteurs ?
    Sedenta (ou Sed, au choix), 24 ans, dessinatrice amatrice et qui a envie de le rester parce que 1) je ne suis pas assez douée pour devenir pro, 2) je ne dessine pas aussi souvent que je le devrais et du coup je progresse lentement et 3) le dessin est un passe-temps, un moment de détente qui perd, à mes yeux, tout son charme dès que je réalise une commande.

    Comment t’est venu le goût du dessin, à quel âge ?
    Pour le comment, je ne suis pas certaine de pouvoir répondre puisque je ne suis même pas certaine de le savoir.
    Pour l’âge, j’ai commencé mes premiers gribouilles (à la maternelle, certes, mais là j’entends « sérieusement ») au lycée. C’était affreux. Puis j’ai arrêté quelques années et je n’ai repris sérieusement qu’en 2007/2008.

    Comment abordes-tu la création d’un dessin ? Comment te vient l’inspiration ?
    L’inspiration me vient de mes propres univers et personnages (même si c’est laborieux) ou des univers d’amies/copinautes et autres gens virtuels en -autes. Il m’arrive quelques fois de dessiner pour exprimer un sentiment, mais ça reste rare.

    Quel est ton endroit favori pour dessiner ? As-tu des rituels ?
    Mon endroit favori pour dessiner et le même que pour écrire : mon bureau, avec de la musique et le ronronnement de mon vieil ordi qui a 7 ans, c’est important de le noter et ça mérite même des applaudissements ! (bon, j’ai quand même un ordi portable récent pour pouvoir jouer aux jeux FB.)

    As-tu un dessin dont tu es particulièrement fière ? Voudrais-tu nous le montrer ?
    Ouep ! J’en ai un, mais vu qu’il servira de couverture à un de mes romans, je vous le montre pas !

    Quels sont tes illustrateurs favoris ? Influencent-ils tes dessins ?
    Y’en a plein, mais les premiers qui me viennent en tête sont Orpheelin, Vyrhelle (Virginie Léonard), Paulo Barrios, Luis Royo et M.L. Versini. Mais il y en a beaucoup d’autres.
    Est-ce qu’ils m’influencent ? Oui, à coup sûr. Je suis admirative de leur technique alors forcément, même inconsciemment, ça me donne envie d’arriver au même résultat. Dans dix ans peut-être ? Plutôt vingt-cinq.

    As-tu une anecdote à nous raconter sur ton parcours artistique ?
    Je ne pense pas. Ou tout du moins elle ne m’a pas assez marquée pour que je m’en souvienne.

    Quels sont tes projets ?
    Niveau dessin, le seul projet que j’ai c’est d’illustrer mon diptyque Sighild. Sinon, je prends ce qui vient et quand ça vient.

    Pour conclure, qu’as-tu envie de nous dire ?
    Respect !

    Retrouvez l’univers et les créations de Sedenta Kernan sur son DeviantArt !

     

  • DeviantArt : http://sedenta.deviantart.com