Anthologie, romans et recueil de nouvelles
Disponibles à petits prix en epub, mobi et pdf sur notre boutique
Anthologie, romans et recueil de nouvelles
Disponibles en version papier
Lecture numérique à télécharger gratuitement sur notre boutique
Lecture numérique à télécharger gratuitement sur notre boutique

Voyel a besoin d'aide

05 Juil 2017 09:28 #11 par Jeb
C'est vrai. Leur production n'est pourtant pas forcément inférieure aux grandes. Je fais autant de découvertes qui me marquent chez les petits éditeurs que chez les grands de ce monde, qui n'hésitent pas à publier de bien beaux navets. Il y a des 4e de couverture qui donnent envie...

www.actes-sud.fr/catalogue/litterature/lenfant-qui

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

05 Juil 2017 13:11 #12 par Fabien Lyraud

Je fais autant de découvertes qui me marquent chez les petits éditeurs que chez les grands de ce monde, qui n'hésitent pas à publier de bien beaux navets.


Les petites structures se multiplient parce que les gros continuent à snober l'imaginaire : Gallimard ( hors Folio SF), Grasset, le Seuil, Albin Michel, Stock, Flammarion.... Tous ont renoncé à publier de la SF ou de la fantasy seul Denoel ( avec Lunes d'Encre collection controversée), Robert Laffont avec la moribonde Ailleurs et Demain ou encore Fleuve Edition avec Outre Fleuve font figure d'exception. Les éditeurs de poche prennent moins de risque qu'il y a quelques années à l'exception de Folio SF.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

05 Juil 2017 15:14 - 05 Juil 2017 15:14 #13 par Jeb
Tu as raison, la littérature de genre, et la SF bien plus encore que les autres, sont abandonnés par les gros éditeurs. Alors que Kipling, Prix Nobel de littérature, ne dédaignait pas plus d'en écrire que Balzac et Maupassant du fantastique.

Mais ma remarque allait plus loin. Même en matière de littérature générale, je trouve que les gros éditeurs rivalisent de nanardise...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

05 Juil 2017 20:11 #14 par Fabien Lyraud

Jeb écrit: Tu as raison, la littérature de genre, et la SF bien plus encore que les autres, sont abandonnés par les gros éditeurs. Alors que Kipling, Prix Nobel de littérature, ne dédaignait pas plus d'en écrire que Balzac et Maupassant du fantastique.

Mais ma remarque allait plus loin. Même en matière de littérature générale, je trouve que les gros éditeurs rivalisent de nanardise...


Bien sûr. Ils publient ce qu'apprécient les classes supérieures pas forcément aussi cultivées qu'on le prétend et beaucoup moins qu'il y a cinquante ans. Et les bobos veulent singer ces classes supérieures considérées comme le sommum de la culture.
Je pense qu'on est arrivé à un moment où l'on se rend compte que ce n'est plus possible.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.205 secondes
Propulsé par Kunena