Destination Fantasy : notre collection numérique dédiée à la Fantasy

Littérature (très) savante

16 Jan 2020 11:40 #241 par captainmarlowe
Réponse de captainmarlowe sur le sujet Littérature (très) savante
Oui, je suis assez d’accord sur le fait que dans la production imaginaire, on est bien plus dans l’hommage ou le clin d’oeil que dans l’intellectualisme. C’est assez réussi dans la série des Cités Obscures de Schuiten/Peeters en bande dessinée, ou Michel Ardan, le héros de Jules Verne, apparait de façon récurrente, et même en quelques occasions, Jules Verne lui-même. A l’époque de ces BD, le terme de Steampunk n’était pas encore généralisé, mais c’est bien de cela qu’il s’agit.

Il y a une collectivité nerveuse dans mon crâne.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

18 Jan 2020 12:26 #242 par Fabien Lyraud
Réponse de Fabien Lyraud sur le sujet Littérature (très) savante
Dans la série Damasio fait tourner la tête à tout le monde, je demande l'Atalante. Dans leur interview chez Elbakin : "D’une part, un appétit croissant des lecteurs de l’imaginaire pour des textes plus littéraires, plus érudits et plus exigeants".

Bref le public populaire on se torche le cul avec. C'est pas comme ça que l'on va avancer du côté des littératures de l'imaginaire. Je me bats là dessus depuis des années et j'ai l'impression de prêcher dans le désert parfois. Certains n'ont que la légitmation en tête.
Le sentiment que les littératures de l'imaginaire sont en train de se gentifier. Et ça ne me fait pas plaisir.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

18 Jan 2020 13:42 - 18 Jan 2020 13:52 #243 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Littérature (très) savante
Damasio plus exigeant, ça place la barre de l'exigence extrêmement bas. Après quoi, on va encore nous ressortir Ted Chiang ou Romain Lucazeau, les auteurs intelligents pour ceux qui ne le sont pas. Curieux, cette manie de confondre la petite cuistrerie avec la finesse.

Comme je l'écrivais sur ce forum il y a quelque temps, L'Atalante, au demeurant naguère une sympathique maison, file ces temps-ci un mauvais coton.

Par ailleurs, tous ces éditeurs qui se gargarisent du succès de Damasio en espérant que cela sortira la SFFF du ghetto n'ont pas compris ce qui s'est passé : après le succès excessif, mais pas totalement usurpé, de La Horde, Damasio est devenu un personnage très médiatique, très marketing, avec sans doute de la sincérité (ses ridicules prestations de techno-rappeur avec Rone) mais aussi, je crois, de la roublardise et de la manœuvre. C'est un personnage médiatique bien avant d'être un auteur, et la sortie très orchestrée de son bouquin, notamment auprès de la presse généraliste, a entraîné un succès automatique (reste à savoir si le coup de pub marchera aussi bien la prochaine fois, car sur les 100 000 acheteurs de Les Furtifs, quelques-uns l'ont lu, et les retours consternés ne manquent pas, c'est le moins qu'on puisse dire). Ça n'aura donc aucune conséquence sur le sort de la SFFF, pas plus que les pubs sur les autobus de Marc Lévy n'ont une chance de pousser les ventes de Maupassant.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

18 Jan 2020 15:06 #244 par Fabien Lyraud
Réponse de Fabien Lyraud sur le sujet Littérature (très) savante
L'Atalante ils ont signe Becky Chambers et Martha Wells. C'est déjà de la bonne SF. Mais je crains que le prochaines sorties soient un peu plus littératurantes.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

18 Jan 2020 16:16 #245 par captainmarlowe
Réponse de captainmarlowe sur le sujet Littérature (très) savante
J'ai lu deux bouquins de Martha Wells chez l'Atalante, mais il y a longtemps, déjà, bien quinze ans. J'avais bien aimé l'univers et le style.

Il y a une collectivité nerveuse dans mon crâne.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

18 Jan 2020 20:38 #246 par Nemain
Réponse de Nemain sur le sujet Littérature (très) savante
Je me disais que le nom de Martha Wells m'évoquait quelque chose mais en fait, j'ai lu tous ses livres sur Île-Rien (avec une préférence pour sa trilogie, d'ailleurs, ça fait quelques temps que je me dis qu'il faudrait que je la relise).

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

19 Jan 2020 21:00 #247 par Fabien Lyraud
Réponse de Fabien Lyraud sur le sujet Littérature (très) savante

près le succès excessif, mais pas totalement usurpé, de La Horde, Damasio est devenu un personnage très médiatique, très marketing,


Oui, c'est ça il s'est payé une campagne marketing de deux ans grâce à son carnet d'adresse. Membre du brain trust de Benoît Hamon pendant la présidentielle ( ça lui ouvert plein de portes). On l'a vu dans Usbek et Rica, dans Socialter, dans AlterEco.... Dans toute la presse prospective et écolo. Dans Brut, dans Kombini.... Bref, il a eu droit à une campagne marketing tous azimut. Son éditeur la Volte n'y est pas étranger non plus d'ailleurs. Le boss a l'air d'avoir un bon carnet aussi.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

31 Jan 2020 07:42 #248 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Littérature (très) savante
Petit extrait éditeur du dernier bouquin d'une romancière précoce. Dans des phrases brèves au présent de l'indicatif, elle nous apprend interminablement que dans les fermes, il y a des poules et des canards, que le blé est blond (ça fera plaisir au renard du petit prince), que près du lac il y a des grenouilles, que les chiens, ça vit moins longtemps que les hommes, que quand on est vieux on est moins jeune, que l'arbre, comme tout arbre littéraire qui se respecte, est "centenaire", qu'à ses branches on peut pendre "un homme ou un pneu" (vous sentez l'audace narquoise ?), et que Blanche et Alexandre ont fait l'amour pour la première fois pendant qu'on saignait le cochon (éros et thanatos, le sexe et le sang : on est dans la grande littérature de contraste qui fait les penseurs profonds).

Cette rédaction de quatrième, cerise sur le gâteau, s'appellent Les saints vont en enfer Une bête au paradis, et a aujourd'hui les honneurs du Monde. En littérature blanche comme, apparemment, en littérature de genre, le néant a de beaux jours devant lui.

www.editions-iconoclaste.fr/app/uploads/...-bete-au-paradis.pdf

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

05 Fév 2020 21:04 #249 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Littérature (très) savante

Jeb écrit: Je me souviens aussi, ironisant sur l'amour irréfléchi des Américains pour les bagnoles, d'une nouvelle US qui parlait de la bataille juridique pour les faire reconnaître comme des personnes. Certains en profitaient pour épouser leur Chevrolet. J'ai l'anthologie à la maison, je chercherai le nom de l'auteur.


J'ai retrouvé, c'est Killing the cars, de Thomas Disch.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

08 Fév 2020 16:43 #250 par Fabien Lyraud
Réponse de Fabien Lyraud sur le sujet Littérature (très) savante
Malik Zidi / L'ombre du soir (Anne Carrière)
Souvent en classe, quand il faut faire silence et rendre sa copie, crac, ou au centre commercial dans les rayons des choses inaccessibles, crac, ou à la table de famille qui mange dans son bruit, crac. Des fois dans le bus, devant les autres élèves, je fais semblant de lacer mes chaussures à scratchs. Personne ne s’en aperçoit. Ils voient pas que je décède devant eux, que je me plie sous mes habits. Que j’ai envie de crever vite. Je ressemble à un vrai enfant pourtant qui fait gentiment ses lacets. Mais rien n’est vrai dans ces moments-là. Je suis pas un vrai enfant.

Et
Des fois aussi quand je tombe amoureux et que la fille me regarde, j'ai le ventre tout tordu. L'amour me fait mal au ventre avant d'avoir pu embrasser l'espoir.

C'est d'un banal. C'est d'un plat. Des lieux communs dont on n'aurait pas voulu au 19éme siècle. Et puis les éditeurs n'ont pas compris que raconter sa vie ce n'était pas intéressant.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.284 secondes
Propulsé par Kunena