Destination Fantasy : notre collection numérique dédiée à la Fantasy

Pseudonyme

24 Fév 2017 18:22 - 24 Fév 2017 18:23 #1 par Nemain
Voilà, je me demandais si certains ou certaines d'entre vous écrivaient sous pseudonyme ou si vous vous étiez déjà posé la question d'en utiliser un ou pas.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

24 Fév 2017 18:37 - 24 Fév 2017 18:39 #2 par Véro-Lyse
J'écris sous pseudonyme qui complet donne : Véro-Lyse Marcq. La raison principale c'est qu'un auteur porte mon vrai nom... c'est ballot ! alors il a fallu prendre une décision quand mon premier contrat est arrivé.
Mais déjà avant, j'avais un pseudo pour mes quelques poèmes. En fait, j'aime garder une distance entre le côté personnel et le côté créatif.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

25 Fév 2017 16:44 - 25 Fév 2017 16:44 #3 par Jeb
Je n'écris que sous mon vrai nom, mais je l'ai beaucoup regretté. Mais bon, le vin est tiré... C'est une question que tu te poses en ce moment ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

27 Fév 2017 08:01 #4 par Nemain
Véro-Lyse : Ah, c'est vraiment pas de bol, cette coïncidence. ^^

Jeb : Tu as eu des soucis par rapport à ce que tu avais écrit ?
Oui je me pose la question des aspects positifs ou négatifs à utiliser un pseudonyme. Je me demande quel impact ça peut avoir d'un point de vue professionnel (en dehors de la facette auteur).

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

27 Fév 2017 09:41 - 27 Fév 2017 09:43 #5 par Jeb
Oui, j'ai eu des soucis. Pas au niveau professionnel, je travaille dans une boîte microscopique d'ambiance familiale : on se charrie un peu, mais comme des écoliers. Par exemple, au début, un de mes éditeurs qui débutait dans le marketing avait décidé que j'avais une "plume racée", et un blogueur avait orthographié mon nom "Burny". Pour mes collègues, j'étais soudain devenu "Jean Burny, la plume racée". Ils en ont bien profité...

Non, j'ai eu des problèmes personnels à cause de ça sur lesquels je n'ai pas trop envie de m'épancher, mais à mon avis il faut bien réfléchir avant de se lancer publiquement sous son vrai nom. L'envie me prend d'ailleurs parfois régulièrement de recommencer à zéro avec un nouveau nom, en oubliant ce que j'ai déjà publié. Mais bon, c'est un peu tard, maintenant, et ça pose des problèmes pratiques (par exemple pour constituer un recueil de nouvelles en reprenant des histoires déjà publiées).

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

27 Fév 2017 10:38 #6 par Kaliom Ludo
J'ai l'impression que l'utilisation d'un pseudo est liée à la façon dont on assume sa vie d'auteur, aux univers qu'on développe. Je connaissais une autrice qui écrivait sur le milieu où elle travaillait, du coup pour éviter tout problème avec sa hiérarchie, les secrets défenses et tout ça, elle a choisi d'écrire sous pseudo.
Peut-être aussi le style de ce qu'on écrit qui a une importance, j'imagine que si je publiais des textes érotiques, je prendrais plus facilement un pseudo que pour de la littérature blanche.
En ce qui me concerne, je suis un adepte de l'identité secrète des superhéros, donc je n'imagine pas publier sans pseudo, mais il faut voir si tu parles beaucoup autour de toi de tes écrits et l'impact que cela peut avoir sur ta vie privée et professionnelle.

Jeb, c'est peut-être encore possible de recommencer sous un pseudonyme, il me semble que Stephen King a publié avec un pseudo et cela ne semble pas lui avoir posé de problèmes. C'est un peu galère à mettre en place pour les parutions déjà existantes, mais pour tout ce qui est à venir, cela me parait possible à mettre en place.
Ton retour d'expérience d'utilisation de ton vrai nom ne donne pas forcément envie de faire pareil, c'est triste que cela apporte des soucis http://www.m

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

27 Fév 2017 10:50 #7 par Jeb

Kaliom Ludo écrit: Jeb, c'est peut-être encore possible de recommencer sous un pseudonyme,


Oui, j'y réfléchirai peut-être de nouveau. Sans compter que, lorsqu'on a l'impression (à tort ou à raison) d'avoir progressé, c'est amusant de recommencer à zéro, sur une ardoise vierge, sans le poids du passé (qui certes nous a permis de faire des progrès, mais peut foutre un peu la honte au bout d'un moment). Mais bon, ce sera pour d'autres livres, plus mûrs, différents.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

27 Fév 2017 20:29 #8 par Catherine Robert
Pour moi, c'était décidé depuis mon enfance, ce serait sous pseudo. Pourquoi ? M'en rappelle plus trop, mais ça doit avoir rapport avec le fantasme dont je parais les écrivains. Quand je me suis inscrite, il y a déjà dix ans, sur un premier forum consacré à l'écriture, je me suis penchée sur la question, enfin sur quel pseudo, je n'avais pas changé d'avis.
Il n'y a aucune gêne par rapport à ce que j'écris, que ce soit du trash/dégueu/porno déviant ou de la poésie classique ou des nouvelles fantastiques, j'utilise toujours le même pseudo et je n'ai pas envie de varier mes patronymes suivant le genre dans lequel j'écrirais. Parfois, j'entends que c'est mieux, qu'un auteur est vite catalogué dans un genre, et que ça peut lui poser des problèmes pour percer dans d'autres. Et comme perso, je pense qu'un auteur a le droit d'écrire tout ce qu'il veut et même d'être bon dans plusieurs domaines, c'est une idée reçue qui m'emmerde et donc, garder le même pseudo pour tout est aussi une façon de dire que je peux varier les genres.
Et personnellement, ça ne me pose pas de problème. Tout qui me connaît un peu sait que j'écris des trucs bien dégueu. Parfois, on me regarde un peu comme une extraterrestre, mais ça ne va pas plus loin.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

28 Fév 2017 10:58 - 28 Fév 2017 10:59 #9 par Jeb

Catherine Robert écrit: Et comme perso, je pense qu'un auteur a le droit d'écrire tout ce qu'il veut et même d'être bon dans plusieurs domaines, c'est une idée reçue qui m'emmerde


Je suis bien d'accord ! On devrait pouvoir sauter à satiété d'un domaine à l'autre sans être jugé autrement que sur son nouvel écrit. Fan de Justine Niogret, je sais qu'elle s'est récemment lancée dans un genre complètement différent avec un style qui n'a plus rien à voir (mais sous pseudonyme, cela dit un pseudonyme qui n'est qu'un secret de polichinelle). Je n'ai pas encore lu ce nouveau bouquin, mais j'en ai bien l'intention, en m'efforçant d'avoir aussi peu d'a priori que possible.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

01 Mar 2017 18:54 #10 par Nemain
Même Wikipédia l'a balancée ! :) J'ai juste lu Chien du Heaume et Mordred ( :coeur: ) qui sont géniaux. J'étais pas du tout au courant qu'elle avait sorti un livre hors littératures de l'imaginaire (son pseudo est hyper classe en plus !).
Ça me parait tellement évident qu'un auteur puisse s'attaquer à différents genres, c'est un peu triste les adeptes des cases.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.163 secondes
Propulsé par Kunena