Destination Fantasy : notre collection numérique dédiée à la Fantasy

Jeb

17 Jui 2016 08:30 #861 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Jeb
Petite soirée dédicace aux Caves Alliées hier : Otherlands y était aimablement invité par les éditions Luciférines. J'y ai retrouvé entre autres le patron d'Otherlands (nom de plume : Tim Corey) et Loïc Landemaine, On a signé quelques bouquins (y compris au tôlier des Caves Alliées, qui est un vrai mordu et qui n'a pas conçu son bar très spécial rien que pour exploiter une niche : c'est une passion), on a bu de la bière exotique et de la bolée gauloise, on a beaucoup discuté de nos plans et de nos éditions, on a approfondi notre répertoire de plaisanteries privées incompréhensibles aux autres. En somme, on a passé une bonne soirée - comme on n'en passe pas chez Gallimard ! Vive les petits éditeurs indépendants ! :super:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

17 Jui 2016 14:48 #862 par Kaliom Ludo
Réponse de Kaliom Ludo sur le sujet Jeb
Je trouve l'idée très bonne de se réunir comme ça dans un bar dédié à l'Imaginaire. Cela fait regretter de vivre si loin de la capitale :mierin:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

20 Jui 2016 10:11 #863 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Jeb
C'est en effet très sympa !

L'ennui, c'est qu'on a longuement parlé avec le tôlier d'Otherlands de la suite que je promets depuis longtemps à Le roi de la colline. Un tiers environ de cette suite (titre provisoire : L'enfant qui marche avec les loups) est écrit (soit 25000 mots : c'est un roman pour jeunes adolescents, j'essaie de ne pas le faire trop long) mais j'ai du mal à avancer. Du coup j'avais un peu la honte. Je vais essayer de me contraindre à partager mon temps d'une part et d'autre part à écrire tous les jours : la semaine, 500 mots par jour sur Protocalypse (mon roman pour adultes sur les enfants soldats), le week-end 500 à 1000 mots par jour sur L'enfant qui marche avec les loups.

On verra combien de temps je tiens comme ça ! :elfe:D

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

21 Jui 2016 11:10 #864 par Kaliom Ludo
Réponse de Kaliom Ludo sur le sujet Jeb
Ne jamais prendre un verre avec un éditeur, ou il va vous demander d'écrire plus de textes, toujours plus ! :elfe:D

Je souhaite que tu arrives à faire avancer les deux projets, même si écrire les deux en même temps, c'est galère. Plein d'encouragement pour continuer à garder le rythme, c'est pas facile, mais c'est important :pompom: :pmpom:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

21 Jui 2016 11:41 - 21 Jui 2016 18:54 #865 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Jeb
Merci de tes encouragements ! Je vais avoir du mal sur L'enfant qui marche avec les loups, parce que je retrouve en ce moment un certain plaisir d'écrire avec mon histoire d'enfants soldats. Je mange sur tous mes temps libres, mais j'arrive à avancer avec bonne humeur, ce qui me change un peu de ma déprime d'écrivain raté de ces derniers temps. J'aurai sans doute atteint très bientôt les 100 000 premiers caractères. Mais du coup, le 2e tome du Roi de la colline risque encore de piétiner un moment...

Et si, bien sûr, il faut toujours boire avec les éditeurs ! :elfe:D

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

21 Jui 2016 18:01 #866 par Véro-Lyse
Réponse de Véro-Lyse sur le sujet Jeb
C'est bien d'arriver à avancer à ce rythme, Jeb, chapeau !
En dessous d'une demi-heure de disponible, tu écris ? ou il te faut davantage de temps ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

21 Jui 2016 18:53 #867 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Jeb
Merci ! :D Une demi-heure, je trouve que c'est un peu court. Une heure, c'est bien, il me semble. Mais bon, il y a des jours où c'est possible et d'autres où c'est plus dur, on fait avec ce qu'on a. Tu écris comment, de ton côté ? Tu as aussi besoin de suffisamment de temps pour t'y mettre ou tu arrives à te glisser dans ton histoire assez vite pour te contenter de petites plages horaires ?

En tout cas, ça y est, j'ai atteint ce soir les 100 000 caractères (le roman devrait faire dans les 6 à 700 000 signes). Je suis content, parce que ça marche bien et que, si je ne suis pas sûr d'aller au bout de ce roman, j'ai le sentiment que j'en suis parfaitement capable. Alors que depuis la fin de Téra-République (bon, 210 000 mots, quand même...), j'étais incapable de terminer autre chose que des textes courts : des nouvelles, des novellas. Impossible d'attaquer un travail de plus grande ampleur. Comme quoi, il y a vraiment des phases...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

21 Jui 2016 21:13 - 21 Jui 2016 21:16 #868 par Véro-Lyse
Réponse de Véro-Lyse sur le sujet Jeb
Pour le moment, je cogite au texte - que je veux avancer - dans la journée. Si je suis contente du boulot de mon imaginaire, je note dès que je peux en soirée : à ce moment là c'est juste une question de retranscription, du premier jet. Il m'arrive d'écrire dix minutes (si c'est tout dont ce que je dispose) comme des heures (le week-end, car je reprend en général tout ce que j'ai fait la semaine et je reformule, vérifie, corrige, ajoute). J'ai préalablement écrit un synopsis détaillé pour ne pas m'égarer en chemin :sifflot: mais parfois, je m'égare quand même...

Je n'arrive pas encore à écrire de longs textes. Viens, je t'emmène ne fait grosso modo que 125000 sec. C'est donc plutôt le format novella, non ? j' arrive à presque 400000 si je met les trois épisodes bout à bout, mais cela n'aurai pas pu figurer dans un seul roman.

Je tente d'écrire une autre romance fantastique, un peu plus grande. Mais entre l'écriture de nouvelles fantastiques pour des at (j'aime beaucoup m'y coller) et les jours décidément toujours trop courts ou les coups de mou, parfois c'est difficile. J'ai prévu 400000 sec... j'en suis à la moitié (premier jet). Mais j'en suis satisfaite pour le moment.

210000 mots ?!... argh... :oeil: et beh... :respect:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

22 Jui 2016 06:28 - 22 Jui 2016 06:32 #869 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Jeb

Véro-Lyse écrit: Pour le moment, je cogite au texte - que je veux avancer - dans la journée. Si je suis contente du boulot de mon imaginaire, je note dès que je peux en soirée


J'admire ça, moi je ne peux réfléchir à l'avance que sur les grands éléments de l'intrigue, dès que je pense à l'écriture, faut que je note sinon j'oublie mes formulations. C'est marrant et très intéressant de voir à quel point les méthodologies diffèrent entre nous tous !

Véro-Lyse écrit: J'ai préalablement écrit un synopsis détaillé pour ne pas m'égarer en chemin :sifflot: mais parfois, je m'égare quand même...


Ah, je suis content de voir que je ne suis pas le seul à faire des plans !!! On a toujours l'impression d'être un martien quand on dit ça. Les plans, c'est mal, ce n'est pas la spontanéité créatrice, la possession poétique, le flux généreux de l'inspiration qui coule en nous...

En fait, je fais des plans pour les histoires longues et compliquées qu'il me faut trois ans pour écrire, pas pour les romans comme Les dieux sans visage, qui sont très linéaires et très simples, mais au-delà d'un certain seuil de complexité de l'intrigue, ça devient compliqué de millimétrer le développement sans savoir où on va... quitte, comme tu dis, à procéder en cours de route aux ajustements les plus libres.

Véro-Lyse écrit: Je n'arrive pas encore à écrire de longs textes. Viens, je t'emmène ne fait grosso modo que 125000 sec. C'est donc plutôt le format novella, non ?:


Oui, mais c'est bien, la novella. J'en lisais parfois parmi les grands classiques, dans ma jeunesse, mais j'ai vraiment découvert ce format pour la SFFF avec le numérique et il m'est devenu très sympathique. Par ailleurs, question de point de vue (j'en parlais l'autre fois avec Kal) : le dernier bouquin de Claude Simon (prix Nobel de littérature) que j'ai lu, Le tramway, est bien vendu comme un roman par son éditeur, et il fait 100 pages.

Véro-Lyse écrit: Je tente d'écrire une autre romance fantastique, un peu plus grande. Mais entre l'écriture de nouvelles fantastiques pour des at (j'aime beaucoup m'y coller) et les jours décidément toujours trop courts ou les coups de mou, parfois c'est difficile. J'ai prévu 400000 sec... j'en suis à la moitié (premier jet). Mais j'en suis satisfaite pour le moment.


Bravo et bon courage ! Oui, parfois, on ouvre son fichier et on n'écrit rien parce qu'on ne sent pas le ressort se tendre. C'est épuisant, écrire, les gens ne se doutent pas !

Véro-Lyse écrit: 210000 mots ?!... argh... :oeil: et beh... :respect:


Merci ! J'ai quelques touches pour la publication, mais on réfléchit encore. Par exemple, un éditeur propose de le découper en trois tomes... Je crois que ça ne colle pas : deux à la rigueur, mais trois, j'hésite. On verra. En tout cas, j'étais content de l'avoir fini comme on est content d'avoir vaincu un marathon... même quand on arrive dernier !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

22 Jui 2016 19:30 #870 par Véro-Lyse
Réponse de Véro-Lyse sur le sujet Jeb
Je n'irai pas jusqu'à dire que j'ai un plan rigoureux... oh que non ! certains écrivent même des fiches détaillées sur leurs personnages... j'en suis loin. J'ai essayé, mais bof bof... je suis passée à côté de leur utilité pour le moment. (peut-être pour des écrits plus longs).
Je suis le synopsis que j'ai écrit : début, déroulement, fin. Mais beaucoup d'éléments c'est du "live"... par exemple, je pense à une scène dans la journée, je pense la "tenir" et la rédiger le soir, mais bien souvent ça part comme ça part... c'est pas de l'impro car je sais où je vais au final... mais je ne parlerai pas de flux poétique non plus ... c'est du mix !
Pour les formulations, je vois plus tard s'il faut les remanier pendant les quantités phénoménales de relectures....
Dans ton cas, les éditeurs doivent être contents quand ils te lisent : non seulement les histoires sont vraiment intéressantes, et en plus tu as l'air d'être bien rigoureux côté formulations et orthographe... un vrai soulagement pour celui qui prendra ton looonnng manuscrit Téra-République.
Pour les découpages, je pense que c'est à toi de décider. Tu connais ton histoire mieux que personne.
Les trilogies sont certes à la mode... mais pas forcément adaptées pour tout roman.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.205 secondes
Propulsé par Kunena