Destination Fantasy : notre collection numérique dédiée à la Fantasy

Jeb

08 Juil 2016 15:36 #891 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Jeb
Merci !

Mes affaires de famille semblent connaître une pause. Je croise les doigts.

Le boulot non, du coup je travaille sur mon recueil de nouvelles, parce que c'est la forme et l'organisation qui me tourmentent, et que ça, ça peut se réfléchir tranquillement avec un carnet et un stylo, ça ne prend pas beaucoup de temps. Pour l'instant, je suis à peu près convaincu de mon organisation générale : 9 nouvelles réparties en 4 parties dont chacune a un thème, et qui ensemble sont thématiquement cohérentes + une micro-nouvelle en épilogue. Trois reprises dont Et la mort perdra tout empire, parce que c'est une nouvelle qui me tient à cœur et qui m'a valu des tas de bonnes critiques (c'est bon pour le marketing ! :elfe:D ), des inédits pour tout le reste, soit environ 60% d'inédits. (Et la mort perdra tout empire est une grosse nouvelle). En tout, environ 70000 mots, ce qui me paraît pas mal, non ?

J'hésite toujours sur le titre. On m'avait déconseillé ici Comptines du crépuscule au profit d'Histoires d'enfants perdus. Je pense aussi à Histoire de garçons perdus (ça fait un peu Peter Pan, j'aime bien. Et puis dans mon premier roman, Terre Zéro, il y avait autant, peut-être même plus, de personnages féminins que masculins, toutes combattantes ou à des postes de pouvoir... mais vu les retours de mes amies lectrices, je suis un peu refroidi sur les personnages de femmes ou de filles : "Tu ne comprends rien à la psychologie féminine !" Possible, mais faudra pas vous plaindre s'il y en a moins...)

Sinon, donner au recueil le titre d'une des nouvelles, ça se fait. Et la mort perdra tout empire me plaît bien, mais n'est sûrement pas utilisable : on penserait que c'est seulement une réédition de la nouvelle toute seule. Sinon, j'ai La nuit où j'habite, Le plus grand cimetière du monde ou Les gardiens de nos frères (oui, je la garde sans doute, celle-là : merci de tes encouragements, Kal ! :)).

En d'autres termes, je n'écris pas ces jours-ci : je réfléchis. L'avantage est que ça peut se faire sous la douche !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

08 Juil 2016 17:59 #892 par Véro-Lyse
Réponse de Véro-Lyse sur le sujet Jeb

En tout, environ 70000 mots, ce qui me paraît pas mal, non ?


ça fait quelques bonnes heures de lecture tout ça... :D

J'hésite toujours sur le titre


ça a l'air en tout cas d'être compliqué. N'y a-t-il pas un titre qui puisse "englober" les quatre parties, ou un titre pour la micro-nouvelle qui puisse être repris ?
Tous ceux que tu proposes sont plutôt pas mal, j'ai une préférence pour Le plus grand cimetière du monde. Mais peut-il représenter à lui seul la diversité de tes textes, il est quand même assez "dirigé"...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

13 Juil 2016 14:22 #893 par Kaliom Ludo
Réponse de Kaliom Ludo sur le sujet Jeb
Pour ma part, j'ai une préférence pour Histoires d'enfants perdus, même si "perdus" me chipotent un peu, cela me renvoie à l'idée de perdu au sens physique du terme, mais j'ai du mal à trouver un terme qui soit dans la même idée, mais plus proche de l'aspect psychologique. Je vais y cogiter davantage, quand j'aurais récupéré la partie de cerveau que les bugs du site m'ont pris. :chaise:

Par rapport à tes personnages féminins, j'avais justement remarqué qu'il y en avait moins dans tes textes récents que j'ai pu lire, c'est dû à ces remarques que tu as reçues ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

13 Juil 2016 15:49 #894 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Jeb
Avant d'avoir un besoin urgent de titrer le volume, de toute façon, il va encore s'écouler une petite nuée de mois ! :elfe:D

Plutôt Histoires d'enfants, donc... mais en réfléchissant à un meilleur adjectif ? On va voir si la nuit porte conseil. Merci des vôtres, en tout cas !

Oui, moi j'aime énormément mélanger les âges, les sexes, les origines, etc., dans mes histoires. Mais j'ai pris régulièrement de sévères avoinées de la part de mes amies/relectrices sur la véracité psychologique de mes personnages féminins. Dernière expérience en date, les deux jeunes femmes et l'avocate un peu moins jeune de Téra-République (alias Toutes les terres mortes), trois personnages clés du roman, dont une des relectrices m'a dit pis que pendre. Alors bon, oui, au bout d'un moment, ça refroidit ! :civiere:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

15 Juil 2016 15:59 #895 par Kaliom Ludo
Réponse de Kaliom Ludo sur le sujet Jeb
C'est un peu dommage comme réaction, pour ma part, je trouve bien que les textes mettent en scène des personnages de différents milieux et genres. C'est important pour la diversité, car sinon on tombe vite dans le stéréotype.
Quand je regarde en arrière, je trouve d'ailleurs que je n'ai pas eu assez d'héroïnes ou de personnages de toutes origines. C'est quelque chose que j'aimerais bien améliorer pour la suite de M&L :Elvys:

Les personnages féminins de Terre Zéro ne m'avait pas perturbé, ils m'avaient paru crédible, même chose pour le personnage féminin de Faon :rougi:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

15 Juil 2016 16:33 #896 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Jeb
Je vous lis avec plaisir mais je ne réponds que très peu et en coup de vent parce que ma vie est compliquée en ce moment... :colerepc:

Merci de tes encouragements, Kal. Je suis désolé aussi de ces réactions, et je ne devrais pas en tenir tellement compte, mais c'est vraiment décourageant, et même pour tout dire épuisant. C'est sans doute un peu infantile de réagir comme je le fais, mais le reproche récurrent finit par gonfler un peu...

Bon, cela dit, restent trois femmes fortes dans Téra-République. S'il est publié un jour, on verra ce que ça donne ! :elfe:D

PS : Qui avait deviné en lisant Terre Zéro que le jeune Thomas est noir ? :)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

15 Juil 2016 21:47 - 18 Juil 2016 07:20 #897 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Jeb
J'ai du mal à trouver une alternative à l'adjectif d'Histoires d'enfants perdus (même si, une fois encore, il n'y a de toute façon pas urgence). J'ai pensé à Histoires d'enfants sacrifiés, mais ça fait un peu Moloch, du coup, faut pas pousser dans l'épouvante. :elfe:D Non, ça ne sonne pas. Mais on a le temps.

Trop de travail pour écrire, ces temps-ci. Protocalypse reste coincé à 1500 mots sous les 40000 mots.

En revanche, à travailler sur Triton sur le rivage de sable, je me rends compte que ce qui était conçu comme de la SF au début est clairement plus proche de la fantasy. Et si l'histoire est encore un peu floue, elle est trop imposante pour une nouvelle. Ça deviendra donc sûrement, en son heure, un roman, sans doute un roman pour adolescents de taille moyenne (60000 mots environ). Je vous raconterai un peu l'univers quand j'aurai le temps, mais pour l'instant, j'ai encore des problèmes pro et je ne suis pas couché... :prison:

PS : c'est le roman qui est de taille moyenne, pas les adolescents...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

15 Juil 2016 21:52 - 16 Juil 2016 17:12 #898 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Jeb

Véro-Lyse écrit: Tous ceux que tu proposes sont plutôt pas mal, j'ai une préférence pour Le plus grand cimetière du monde. Mais peut-il représenter à lui seul la diversité de tes textes, il est quand même assez "dirigé"...


J'ai réfléchi aussi à ta suggestion pour laquelle je te remercie, et tu as raison : ces titres n'englobent pas assez la variété du recueil et en donne une mauvaise idée. Il faut sans doute trouver un titre indépendant, et évocateur tout en restant assez général pour correspondre à l'ensemble. Pff... Je suis nul en titres !

EDIT :Ça ne vous plaît vraiment pas, Comptines du crépuscule ? J'aime bien, moi. Ou une variante. Chants du crépuscule. Ou un mix : Les enfants du crépuscule (ça fait un peu vampire) ou Enfants au crépuscule (ça fait peintre impressioniste :elfe:D )

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

18 Juil 2016 07:18 - 18 Juil 2016 07:21 #899 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Jeb
Sinon, Kal, on va au bout de ta crainte que "perdu" soit pris au sens physique, pas psychologique, et on y va carrément. Le bureau des enfants perdus. Ça fait Borges ! :elfe:D

J'ai un boulot fou en ce moment, et ce sera pire au fur et à mesure qu'on approchera d'août. Pas le temps d'écrire une ligne ces temps-ci. Mais ce n'est pas grave : en me forçant à rédiger sur Protocalypse, j'ai vaincu mon blocage, je n'écris plus faute de temps (temporairement) et plus parce que je suis paralysé par ma médiocrité. Au fond, il faut se lancer à fond dans un projet, et on réactive le fameux axiome d'Olivier Messiaen : "Avant, je doute, après, je doute, pendant, je travaille".

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

18 Juil 2016 12:52 - 18 Juil 2016 18:28 #900 par Véro-Lyse
Réponse de Véro-Lyse sur le sujet Jeb
Il faut reconnaître que c'est difficile de donner un avis sans connaître le contenu en fait... donc pour le coup juste ce qu'évoque le titre, comment il résonne en nous. Comptines du crépuscule : j'y vois des histoires ou des petites chansons à lire devant un feu pour faire peur aux enfants.
Histoires d'enfants perdus : oui, c'est vrai qu'il y a le double sens sur perdus, l'illustration pourrait aider à aiguiller pour saisir le vrai sens donné à ce mot (mais ce n'est pas son but normalement).
Ton affaire est compliquée... :caf??:

Mince, juste pour info, je viens de tomber sur un livre dont la série s'intitule : Les enfants perdus. L'auteur étant J.P Barnaby. Ce n'est pas du tout dans le genre imaginaire (SFFF)... plutôt dans la romance MM :elfe:D .

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.197 secondes
Propulsé par Kunena