Destination Fantasy : notre collection numérique dédiée à la Fantasy

Captain Marlowe

26 Nov 2018 10:51 #31 par Kaliom Ludo
Réponse de Kaliom Ludo sur le sujet Captain Marlowe
Je trouve que c'est le plus dur, que cela reste une passion et un loisir, et de ne pas le rendre aussi fade, ou proche d'une corvée, qu'un vrai travail. Même si pour progresser (c'est le paradoxe), il faut énormément bosser :halt??re:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

26 Nov 2018 11:25 - 26 Nov 2018 11:28 #32 par captainmarlowe
Réponse de captainmarlowe sur le sujet Captain Marlowe
Il y a travail et travail. Le travail qui exalte et fait progresser, est gratifiant ; celui qui est mécanique devient vite abrutissant.
Un de mes amis sur un forum de 3D disait qu’il enviait ma créativité, le fait de sauter sans arrêt d’un projet à l´autre, librement. Il avait commencé comme ça, avant d’en faire une profession. Ce gars là est extrêmement talentueux. Il se fait un projet dont il a envie, de temps à autres, en sachant qu’il n’en fera pas son beurre (alors que c’est pour lui un métier à temps plein). Le reste du temps, il paye sa maison et nourrit sa famille en modélisant des nuisettes et des maillots de bain, parce que dans l’univers de la 3D amateur, les créateurs de contenus doivent en passer par là pour bouffer. C’est d’ailleurs à l’aune de cette experience que je me suis tourné tout de suite vers le contenu pour jeux vidéo et réalité augmentée, où la création de filles dénudées ne représente pas 80% de la productivité. Mais pour mon ami, ça lui a tué l’envie. Sa passion créative est devenue une contrainte pesante.
C’est pour ça d’ailleurs, que mes projets d'écriture ou de 3D sont toujours gratuits ou créés sans idée commerciale derrière, même si à l’arrivée je mets en vente certains de mes modèles, le but étant de payer mes licences et mises à jour avec (ça coûte cher les logiciels 3D, et le matos) pour que mes loisirs ne grèvent pas trop le budget familial. :)

Il y a une collectivité nerveuse dans mon crâne.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

26 Nov 2018 11:34 #33 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Captain Marlowe
Ça doit être horrible, quand une passion devient une corvée. Ayerdhal racontait que la diminution des ventes en SF l'avait obligé à écrire du polar, mais qu'il s'y était contraint à son corps défendant. Ce qui n'empêche pas d'excellents bouquins, bien écrits, vifs et stimulants.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

26 Nov 2018 11:43 - 26 Nov 2018 11:44 #34 par captainmarlowe
Réponse de captainmarlowe sur le sujet Captain Marlowe
Oui, je pense qu’il n’y a rien de pire. Du coup, c’est quelque chose auquel je réfléchis beaucoup, car si je change de vie dans les trois ans à venir, il me faudra trouver le bon équilibre entre la production visant à faire bouillir la marmite (heureusement, le monde du modèle 3D de jeu vidéo est très demandeur en vaisseaux spatiaux, avions et autres trucs que j’aile bien faire) et les projets garantissant une respiration intellectuelle suffisante.

Il y a une collectivité nerveuse dans mon crâne.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

26 Nov 2018 20:42 #35 par Avel
Réponse de Avel sur le sujet Captain Marlowe
Ohé !

captainmarlowe écrit: les naufrageurs (dont les bretons disent qu’ils n’ont jamais existé, ce qui peut se discuter)


Ah bon ? J’en ai pourtant entendu parler plusieurs fois par des sources locales, par exemple dans la pièce Ar Baganiz (les Païens, du nom des habitants du pays Pagan où l’on trouvait de nombreux naufrageurs), jouée par la troupe Ar Vro Bagan (Plouguerneau), ou encore dans la chanson Peñse Nedeleg (le naufrage de Noël) de Denez Prigent (qui est originaire de Santec). Je ne trouve pas les paroles sur les interwebs, en bref ça raconte que la mer a apporté leurs cadeaux de Noël aux habitants de Kerlouan quand un bateau transportant du tabac a fait naufrage.



Bon vent et mer calme…

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

26 Nov 2018 21:02 - 26 Nov 2018 21:07 #36 par captainmarlowe
Réponse de captainmarlowe sur le sujet Captain Marlowe
C'est précisément cela. Les bretons te diront que ce que donne la mer c'est cadeau, donc on peut récupérer ce qui a fait naufrage. C'est ce qu'on appelait le droit de bris (officiellement autorisé jusqu'en 1681).
Mais beaucoup nieront catégoriquement que les populations locales aient pu décider de forcer le destin en aidant quelque peu les bateaux en perdition à s'écraser sur les rochers, par exemple en allumant un fanal entre les cornes d'un boeuf, ce qui, de loin et par tempête, pouvait ressembler à s'y méprendre à un fanal de bateau au port. :)
Ces procédés, diront-ils, ne sont que pure invention de Michelet et de Guy de Maupassant (à propos de la région de Penmarc'h)
Bon, l'ordonnance de 1681 punit quand même de mort quiconque aurait provoqué volontairement un naufrage pour exercer ensuite le droit de bris. J'ai pour ma part du mal à imaginer que l'administration royale, en une période assez chargée, se soit amusée à explicitement menacer de punir de mort les naufrageurs si ces derniers n'étaient qu'un mythe...

(Je précise que je suis désormais "breton d'adoption", puisque j'ai acheté en Bretagne - galèse - et passionné du folklore breton ; mais je suis aussi fortement historien, notamment du XVIIIe siècle, et dans ce cas, je penche plutôt du côté de l'ordonnance royale... :) )

Il y a une collectivité nerveuse dans mon crâne.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

27 Nov 2018 14:38 #37 par Kaliom Ludo
Réponse de Kaliom Ludo sur le sujet Captain Marlowe
La passion qui devient le travail, c'est un peu ce que j'ai l'impression de vivre. C'est clairement plus pareil de faire son webzine dans sa cave et de passer à la phase vente et se prendre la tête pour vendre et comprendre ce que les clients veulent et ce qui les incitent à l'achat.

Je suis presque sûr qu'il faut arriver à équilibrer entre les projets pro et ceux pour le fun, pour ne pas perdre l'envie.
Je rejoins du coup, pour mes propres textes, cette vision des choses d'avoir surtout envie de les partager gratuitement, pour que la façon de les rédiger ne soit pas entachée par une recherche autre que le plaisir d'écrire et s'évader.

Du coup, comme tu abordes un peu la question des logiciels et du matériel, tu bosses avec quoi sur tes travaux et tes vidéos ? Tu dois avoir une sacrée bécane pour tout faire tourner ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

27 Nov 2018 14:47 #38 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Captain Marlowe

Kaliom Ludo écrit: La passion qui devient le travail, c'est un peu ce que j'ai l'impression de vivre.


J'en suis désolé pour toi. Courage ! S'il y a un génie bienfaisant quelque part pour les lettres imaginaires, cela changera !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

27 Nov 2018 14:56 #39 par Kaliom Ludo
Réponse de Kaliom Ludo sur le sujet Captain Marlowe
Merci ! Je suis persuadé que ce n'est que passager... Je suppose qu'on doit forcément en passer par là, pour grandir et trouver son chemin.
Mais tant que je sens de l'excitation sur les nouveaux projets, sur ce que je ne sais pas faire, c'est qu'il y a encore matière à s'amuser et se passionner ! :rougi:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

27 Nov 2018 15:56 #40 par captainmarlowe
Réponse de captainmarlowe sur le sujet Captain Marlowe
Oui, il ne faut pas te démotiver, notamment parce que ton aventure permet à pleins de gens d’en vivre une eux-mêmes, par la lecture ou l’écriture. C’est un bel accomplissement !
Pour mes logiciels et mon matériel, oui, c’est assez lourd. Un Mac Pro (d’occasion, certes, mais c’est cher quand même !) survitaminé, un gros disque raid pour les données, souris de CAD et souris 3D (gagnées dans un concours de création 3D), et des projets d’ajout de mac mini pour démultiplier la puissance calcul brut en rendu 3D.
Pour les logiciels, en 2D : Final Cut Pro et Motion (avec une palanquée de plug-ins), Affinity designer, photo et la beta de publisher. En 3D : Lightwave (avec là aussi qukeques plug-ins) pour modélisation et rendu, susbtance painter et designer pour les textures, 3D-coat pour la sculpture, et un peu de Blender (sans doute mon seul logiciel gratuit) pour quelques tâches spécifiques comme les calculs de fluides.
Je ne sais pas combien vaut la totale, surtout que je fais mes mises à jour au fur et à mesure des besoins et du budget, mais il y en a pour une grosse somme, même si tout s’est fait sur quinze ans, à peu près...

Il y a une collectivité nerveuse dans mon crâne.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.187 secondes
Propulsé par Kunena