Destination Fantasy : notre collection numérique dédiée à la Fantasy

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 

Notre roman Entre la Louve et l'Olympe de Kevin Kiffer est disponible en version papier à 17,99 € sur notre boutique, mais aussi sur Amazon pour bénéficier de meilleurs frais de port.

La version numérique est, quant à elle, disponible dans toutes les librairies numériques, et sur notre boutique, à 5,99 €.
 

La couverture et les trois illustrations intérieures ont été réalisées par Didier Normand.


Résumé du livre :

Alors que Rome étend son empire, la République est menacée par de violentes guerres civiles. Les imperatores rivaux Sylla et Marius se livrent une bataille acharnée pour prendre le pouvoir au sein de la mythique cité.
C’est au cours de cette montée de violence que la femme et le fils du légat Quintus Lucretius Ofella sont brulés vifs dans  leur demeure. Ivre de colère, Ofella choisit de rejoindre Sylla pour se venger de Marius et libérer Rome de ses manigances. Cependant, la situation s’avère plus complexe et les enjeux dépassent le légat qui découvrira que Rome, la ville qu’il chérit autant que sa famille, est au coeur d’un conflit qui oppose les dieux du panthéon.
Son voyage, qui le mènera de Rome à Athènes, en passant par Thèbes et Préneste, mettra à rude épreuve ses convictions, sa fidélité à Rome, à Sylla et ses amis légionnaires. Qui choisir entre Vénus et Artémis ? Qui peut sauver Rome, quand les divinités font des deux imperatores rivaux leurs généraux sur Terre ? En qui avoir confiance ?
Entre guerres et combats, amitié, loyauté et désillusions, Ofella n’aura de cesse de vouloir la tête de Marius, tout en cherchant à préserver et protéger Rome de ses ennemis les plus puissants.

 

N'hésitez pas à venir en discuter sur notre forum sur ce topic dédié !

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Sur des mers plus ignorées depuis 1984, Kevin KIFFER affiche pavillon alsacien mais navigue autour du Limousin. Capitaine à bord de son propre bateau, il a déjà servi sur bien des galions numériques (Outremonde, Songes du Crépuscule) et papier (Dimension Ecologies Etrangères).
Quand vous le croisez à la taverne, il n’hésite pas à vous rappeler, l’œil aviné par le rhum, comment est née cette histoire : « Petit, j’ai dévoré l’Île aux Trésors de Stevenson à plusieurs reprises et, depuis, je me suis contenté de quelques récits de corsaires au cours de ma formation en Histoire – cinq ans, tout de même. Je vous conseille, si vous avez le temps, de vous pencher sur l’histoire de Port Royal qui est très intéressante.
Ma lecture de la trilogie Des tyrans et des rois de John Marco m’a donné envie de me pencher sur  le récit maritime de Fantasy. On y découvre, dans le deuxième tome, l’opposition fratricide entre deux marins qui vont se livrer une lutte à mort. La force de ce face-à-face m’a marqué, même si la conclusion du cycle est globalement décevante. Elle m’a poussé à tenter d’écrire sur le sujet.
J’aime parler de cette dualité entre deux hommes qui sont proches et que tout finit par séparer. J’ai hérité cela, je pense, de ma passion pour le cinéaste hongkongais John Woo, dont c’est une thématique phare. Peut-être parce qu’on peut comprendre la portée universelle de ce sujet douloureux. »

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Né en 1984, Kevin Kiffer est un Alsacien exilé en Limousin. Diplômé d’un master en Histoire de l’Antiquité, il est également passionné par la science-fiction. Après plusieurs publications virtuelles (webzines Songes du Crépuscule, Outremonde, Mots & Légendes), il a connu sa première publication professionnelle chez Rivière Blanche dans l’anthologie Dimension Ecologie (août 2014).

Vous pouvez suivre toutes ses infos sur son blog :
http://letempsdestyrans.blogspot.fr/

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Cette présentation a été réalisée pour le webzine numéro 8 de Mots & Légendes pour l'article : Les femmes dans le cycle arthurien.


C’est en voyant Excalibur, le film de John Boorman, que j’ai appris à aimer la légende arthurienne, un mythe riche et plein d’évocations prêt à enflammer l’esprit imaginatif. Par la suite, en lisant une partie des ouvrages aux sources du cycle, en découvrant d’autres aspects de la Table Ronde, j’en ai mesuré l’ampleur et le poids historique.
Ma lecture récente des ouvrages de Marion Zimmer Bradley a ravivé cette flamme, malgré leurs défauts. C’est cette découverte qui m’a incité à rédiger cet article.
À côté, j’écris, j’essaye du moins. Je raconte mes aventures sur mon blog, sorte de journal de bord sur l’avancée de mes textes, mes inspirations, bref, tout cet ensemble qui est pour moi une passion.