Destination Fantasy : notre collection numérique dédiée à la Fantasy

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Cette interview de Mickael Martins a été réalisée dans le cadre de la parution de trois de ses illustrations, inspirées par les nouvelles Inua-b, 41 unités temporelles et Agonie sous ciel vert, dans le webzine Mots & Légendes 9.
 
Pourrais-tu te présenter en quelques mots à nos lecteurs ?
Mickael, 34 ans, né dans la région de Montluçon.
 
Comment t'est venu le goût du dessin, à quel âge ?
Depuis que je sais tenir un crayon, ça a toujours été un passe-temps.
 
Comment abordes-tu la création d'un dessin ? Comment te vient l'inspiration ?
Ou j'ai tout de suite une image qui me vient dans la tête, et il n'y a plus qu'à la ressortir sur papier ou sur l'écran (pas toujours facile), ou en griffonnant plusieurs idées, et mélanger le tout.
 
Peux-tu nous parler de la façon dont tu as abordé les illustrations des textes : Agonie sous ciel vert, Inua-b et 41 unités temporelles ?
Je lis les textes en entier et je griffonne en même temps quand certains passages m'inspirent une idée ou une image. Après, je trie le tout et je garde ce que je pense le mieux.
 
Quel est ton endroit favori pour dessiner ? As-tu des rituels ?
Mon bureau encombré, pas de rituel spécial.
 
Quels sont tes illustrateurs favoris ? Influencent-ils tes dessins ?
Il y en a pleins de Bilal à Royo... Ils influent sûrement un peu mon travail. Mais surtout ça me pousse à travailler, évoluer et m'améliorer.
 
Est-ce que tu as un style de dessin que tu préfères ? Y a-t-il des projets d'illustration que tu refuserais ?
Non, pas spécialement, je suis pas trop fan du style manga. Je pense pas refuser de projets, à part s'ils sont vraiment au-dessus de mes capacités.
 
Quels sont tes projets ?
Il n'y a malheureusement pas grand-chose en vu depuis un bon moment…
 
Pour conclure, qu'as-tu envie de nous dire ?
Bonne continuation à Mots & Légendes, et peut-être à bientôt pour d'autres illustrations.