Et la mort perdra tout empire

16 Sep 2015 18:02 #11 par Zolg
Réponse de Zolg sur le sujet Et la mort perdra tout empire
Les images, oui ! Je crois que c'est toujours de là que viennent les histoires : d'une image ; après, tout s'organise autour. En revanche, si je ne suis pas du genre à faire des plans et que j'écris plutôt à l'instinct, c'est très rare que je me lance dans une histoire en ne sachant pas où je vais. Il m'arrive parfois de pas savoir comment ça va finir, ou même de commencer par écrire le milieu, le "coeur" de l'histoire pour broder tout autour ; en revanche, toutes les tentatives que j'ai faites "au hasard" se sont soldées par un échec !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

16 Sep 2015 18:18 #12 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Et la mort perdra tout empire
Je m'essaie de plus en plus à ta méthode ces temps-ci, loin de mon habituelle obsession du plan intégral (l'écriture, pour moi, c'est comme le métro : sans plan, je me perds). Savoir où l'on va, même si ce n'est pas forcément clair dans les moindres détails et quitte à solidifier le machin au fur et à mesure. Ça te réussit pas mal, en tout cas !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

19 Sep 2015 08:57 #13 par Zolg
Réponse de Zolg sur le sujet Et la mort perdra tout empire
A Toulouse, le métro, on a que deux lignes : la A et la B. Du coup, c'est plus difficile de se perdre...
En fait, pour les histoires, ça m'arrive assez souvent d'être bloqué par un détail (du style : "mais quel type de chemise ce bonhomme-là peut-il porter ???" ou "c'est pas possible qu'il y ait une route à cet endroit !!!"), voire par une foultitude de détails qui m'empêchent d'arriver au passage qui m'intéresse. Du coup, j'ai pris le réflexe de m'attaquer à ce qui me plaît d'abord, et c'est vrai que souvent le reste vient tout seul ensuite, parce que c'est clarifié et que ça prend quelques lignes.
Je sais pas si ce serait possible sans un logiciel de traitement de texte ; je me disais l'autre jour que l'écriture doit vraiment plus être le même exercice que ce qu'elle était avant. Il m'arrive en permanence de reprendre des phrases, d'en supprimer, d'en rajouter, de mélanger des passages... je sais pas si c'était possible à ce point à l'époque de la feuille et du stylo.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.069 secondes
Propulsé par Kunena
Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont indispensables au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez autoriser ou non les cookies. Veuillez noter que si vous les rejetez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.