Stalingrad [E. Delporte]

02 Aoû 2016 09:23 - 02 Aoû 2016 09:54 #1 par Jeb
Stalingrad [E. Delporte] a été créé par Jeb
Un livre que j'ai découvert chez L'ivre-book, mélange de fantastique, de guerre, de magie, d'Histoire et de présent... Rien qu'on puisse résumer sans en dire trop. Mais ne vous fiez ni au titre ni à la couverture, ce ne sera probablement pas ce que vous en attendez.

Je ne vous mentirai pas, je connais Emmanuel et c'est la première raison pour laquelle j'ai acheté ce roman, d'autant que je ne suis entré dedans qu'à reculons, la période de la 2e GM m'étant extrêmement déplaisante, pour des raisons évidentes mais aussi pour des raisons personnelles : j'essaie de la fuir à chaque fois que je peux, aussi rapidement que le Prince Eugène à Denain. Je n'étais donc pas porté à l'indulgence. Pourtant, j'ai accroché et, sauf impératifs de boulot, j'aurais tout lu d'une traite. Du coup, j'ai tout lu... en deux fois !

J'ai d'abord aimé que le style soit sobre et sans esbroufe, variant selon le narrateur mais sans en faire des caisses (la tentation quand on a de multiples points de vue étant de caractériser chaque narrateur d'une manière forcée, excessive : même Alain Damasio, dans l'excellente Horde du contrevent, n'échappe pas toujours à ce défaut). À aucun moment je ne me suis arrêté sur un adjectif en me disant "ça c'est mal écrit" ou au contraire "ça c'est trop écrit". Le ton juste, c'est la preuve qu'on accède à une réelle maîtrise, qu'on a trouvé sa voix. J'ai trouvé ça beaucoup plus convaincant que d'autres romans SFFF récents que l'on encense de toutes parts et que je trouve rédigés comme à la maternelle... mais nous nous sommes déjà expliqués dessus sur le présent forum et je n'y reviendrai pas ! :chaise: :elfe:D

La structure est aussi excellente. Certes, la narration à points de vue multiples, ce n'est pas nouveau, mais là encore le procédé est assez maîtrisé pour fonctionner parfaitement. Aucun insert n'est d'ailleurs superflu, pas de remplissage : l'histoire avance de façon millimétrée. Alors même qu'au début on peut se demander pourquoi on saute d'un personnage à l'autre, tout se met ultimement en place comme une mécanique bien conçue. J'ai d'ailleurs été pris par surprise, comme par un twist bien pensé, par l'apparition en dernière partie de... mais chut, n'en disons pas trop. En tout cas, cette dernière partie nous extrait vraiment de l'ensemble classique 2e GM/ésotérisme pour aller... dans une autre direction. (C'est vraiment coton de parler d'un livre sans trop en dire !)

Entre parenthèses, comme certains le savent ici, je suis le fondateur et membre unique d'une organisation paresseuse qui s'appelle l'O.P.E.V. : l'Organisation de Protection des Enfants Virtuels, dont l'objectif est de remettre tous les ans un prix d'infamie à un auteur/artiste qui a particulièrement maltraité un personnage de fiction de moins de 18 ans. L'an dernier, j'ai sélectionné Hideo Kojima (à cause de Chico dans MGS5) et Anthony Boulanger (à cause de l'enfant miroir dans Les reflets d'Earanë) - (bon, je me suis nommé aussi, mes enfants ne rigolent pas non plus dans mes romans). Eh bien, Emmanuel Delporte est bien placé pour un prix en 2016, à cause du jeune Evgeny. Superbe trouvaille, narrative mais aussi visuelle, que ce gamin : un cinéaste, un animateur (à la Jin-Roh, pas à la Reine des neiges...) ou un illustrateur s'en donneraient à cœur joie avec ce petit blondinet dressé dans les ruines du haut de son mètre trente, entouré par sa horde de chiens de l'enfer comme si ce n'était que des toutous.

Deux petits reproches, anecdotiques : l'auteur a visiblement bien pioché la période avant d'écrire, et c'était nécessaire pour que le fantastique soit ancré de façon convaincante dans l'Histoire. Mais il me semble que quelques mentions historiques étaient moins bien insérées dans le récit et faisaient un peu "name dropping". Par ailleurs, certains personnages, à la fin, quittent le livre sans qu'on ait eu le temps de suffisamment les connaître, alors qu'ils sont pourtant très accrocheurs. Je comprends que passer trop de temps sur des personnages secondaires est un procédé un peu artificiel (façon creative writing américain), qui permet de gonfler la taille du roman et lui donner l'apparence de la richesse sans, au fond, que ça ne serve à grand-chose : Emmanuel a préféré le rythme de son histoire aux délayages, et il a sans doute eu raison. Mais j'ai un peu regretté de ne pas en savoir un chouïa plus sur ces personnages. Ce ne sont cela dit que des reproches secondaires.

Au bout du compte, un excellent roman, qui part sur des bases plus ou moins connues pour se développer dans un univers qui lui est propre, avec des trouvailles d'ambiance et d'atmosphère qui renouvellent les clichés des champs de bataille SFFF, une structure générale qui aurait pu être éclatée et partir dans tous les sens mais qui finalement est maîtrisée - et toujours la mélancolie du héros principal (que l'on a déjà rencontré dans des nouvelles du même auteur), ce combattant malgré lui et à ce point guerrier de l'ombre qu'il n'est effectivement plus, pour tous sauf les lecteurs, qu'une ombre.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

02 Aoû 2016 11:57 #2 par Kaliom Ludo
Réponse de Kaliom Ludo sur le sujet Stalingrad [E. Delporte]
Je n'ai pas lu le livre, mais ton retour donne envie de l'acheter. Cela confirme l'excellente réputation de L'ivre-book :super:

J'ai hâte de connaître les résultats définitifs de la sélection de l'O.P.E.V. pour 2016, il va falloir nous faire un topic dédié à cette organisation :;)2:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

02 Aoû 2016 12:23 - 02 Aoû 2016 12:24 #3 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Stalingrad [E. Delporte]
J'y penserai, tiens ! :elfe:D Pour 2015, le choix est fait et c'est Anthony. Je lui remettrai son diplôme la prochaine fois que nous nous croiserons... :sifflot:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

03 Aoû 2016 14:56 #4 par Kaliom Ludo
Réponse de Kaliom Ludo sur le sujet Stalingrad [E. Delporte]
Je me demande si c'est un diplôme qu'on accroche aux murs et, pour les maisons d'éditions, si on les met dans les communiqués de presse :rigole:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

03 Aoû 2016 15:35 #5 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Stalingrad [E. Delporte]
Pas forcément... Mais c'est lui qui verra ! Ne lui dites pas, mais voici le template. Reste plus qu'à signer...

Fichier attaché :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

04 Aoû 2016 12:08 #6 par Kaliom Ludo
Réponse de Kaliom Ludo sur le sujet Stalingrad [E. Delporte]
Je trouve qu'il rend très bien, il reste à signer :mierin2:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.104 secondes
Propulsé par Kunena
Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont indispensables au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez autoriser ou non les cookies. Veuillez noter que si vous les rejetez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.