Florent Lenhardt… oui, c’était déjà lui la dernière fois, bien que cette fois il affiche 22 ans au compteur… mais cette fois son texte est différent. Il laisse de côté le temps d’une nouvelle les grandes batailles, les assauts et l’action pour s’aventurer dans un genre différent, plus personnel, plus intime (non, nous n’avons pas dit intimiste ^^ ) et à la fois plus casse-gueule, du coup plus angoissant à présenter aussi. Et je vais m’arrêter là de parler à la troisième personne façon Roi de France « Nous, Florent Lenhardt », vous voyez le genre… Bonne lecture, et à bientôt… si l’inspiration me vient, si j’ai le temps, et si Mars est aligné avec Vénus dans mon deuxième décan.

Qui est vraiment Florent Lenhardt ?
Tentons ensemble de le définir. Sexe Masculin, 21 ans, verseau, assuré à la MGEL.
Détaillons cela. Comment se définit-il en société ?
Franco-allemand, mais Européen lui va très bien.
Sociable ?
Parfois, ça dépend des jours, du temps qu’il fait et des bulletins d’information.
Vie privée ?
Oui, et elle est privée.
Pourquoi écrit-il ?
Parce qu’il aime ça, tout simplement. Parce que créer un univers est une chose passionnante, et l’enrichir est un pur plaisir : assembler des éléments, en inventer, en associer… Un puzzle littéraire mais où on décide de qui gagne et qui perd… Encore que l’écriture a parfois sa propre logique et impose ses propres choix, dans ce cas Florent préconise de suivre l’inspiration de sa muse, quand cette feignasse daigne bien lui en accorder un peu.
Écrire, oui, mais pourquoi cet univers uchronique ? Pourquoi les États Unis d’Europe, pourquoi la troisième guerre mondiale ?
Parce qu'il met un peu de lui dans ce qu'il écrit, parce que c’est dans cet univers que son imagination fait comme chez elle. Pour comprendre toutes ses pensées et ses réflexions sur les thèmes qui l’interpellent, il faut lire. Tout est là, Florent Lenhardt est ici, coincé entre les lignes de Carnet de Guerre et de tous les textes qui gravitent autour.
Et s’il peut se permettre une publicité gratuite, tout son univers est sur www.europe-federale.eu. Il vous remercie pour votre lecture, il aurait bien voulu le faire lui-même, mais vous connaissez ces présentations à la troisième personne…

Illustration de Claudine Leroy

Claudine Leroy est née un jour d’été 1988 à Grenoble, puis a migré en Bourgogne, où elle fait actuellement des études afin de devenir professeur de biologie dans le secondaire. S’il n’est pas possible de dire exactement à partir de quand elle s’est mise à dessiner (ce pourrait tout aussi bien dater du Crétacé que des années 1990), c’est au collège qu’elle a découvert, par le biais du Seigneur des Anneaux et d’un magnifique album sur les dragons illustré par John Howe, la Fantasy. Depuis, elle s’est également prise d’intérêt pour la science-fiction, avec un gros faible pour le cyberpunk.

Quand elle ne dessine ou n’étudie pas, elle écoute de la musique, joue aux jeux vidéos de façon intensive ou collectionne les girafes en peluche.

Ayant appris à maîtriser ce merveilleux outil de communication qu’est Internet, elle dispose d’un blog où il est possible de voir ses travaux, recherches, essais dans divers domaines artistiques, tels que le dessin, la photo, l’écriture ou encore les fractales.

En 2009, l’auteur Sébastien Gallot a fait appel à elle pour réaliser les illustrations de son conte, La Fée et le Farfadet, paru aux éditions Amalthée.

 

Illustration de Claudine Leroy

 

Illustration de Claudine Leroy

 

 

Titre : La Ligue des ténèbres épisode 7 : Un voyage sang à crocs
Auteur : Catherine Loiseau
Editeur : Editions Ulthar

Prix format numérique : 0,99€

Résumé :

Alors que la Tédesplen atterrit dans les rues d’une ville crasseuse, la Ligue des ténèbres pense avoir regagné son Londres. Mais très vite, ils réalisent qu’il s’agit d’une version alternative, hantée par de sinistres créatures aux dents longues. Anciens et nouveaux vampires se livrent une guerre farouche, et l’un des clans capture le professeur Nutter. Sam, Ginger et Tom vont devoir déployer toute leur ingéniosité pour tirer la Ligue de ce mauvais pas…

Titre : La Ligue des ténèbres épisode 6 : la revanche d’Ishbehel
Auteur : Catherine Loiseau
Editeur : Editions Ulthar

Prix format numérique : 0,99€

Résumé :

Six mois se sont écoulés depuis que la Ligue des ténèbres a défait les servants d’Ishbehel et s’est installée dans la Citadelle. Tom et Ginger pensent au trône impérial tandis que le professeur travaille à la machine. Leur tranquillité est troublée par une série de séismes, qui ne cessent de prendre et de l’ampleur, et par une mystérieuse menace à l’est.

Sous-catégories

Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont indispensables au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez autoriser ou non les cookies. Veuillez noter que si vous les rejetez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.